Oracle / Sun : le camp Monty rassemble la communauté MySQL dans une pétition

Monty Widenius, sentant probablement le vent tourner en faveur d’Oracle, monte d’un cran sa pression à Bruxelles et lance une pétition officielle pour sauver MySQL de Larry Ellison. Les signatures recueillies seront présentées à la Commission le 4 janvier prochain.

Alors que se profile la date butoir du verdict de la Commission européenne - prévue fin janvier - , Monty Widenius poursuit inlassablement sa croisade contre le rachat de Sun / MySQL par Oracle. Le père fondateur de MySQL a lancé une vaste pétition en ligne depuis un site inauguré pour l’occasion, baptisé www.helpmysql.com, dont le but est de rassembler une multitude de signatures opposées à la transaction.
Cette campagne que Monty Widenius veut mondiale - et non limitée à l’Europe donc - sera disponible en 12 langues dans un premier temps dont le Français. Objectif : livrer à la Commission une première fournée de signature le 4 janvier prochain pour contrer le  rachat, en montrant haut et fort aux autorités la voie de la communauté.

Cette pétition vient donner une impulsion un peu plus forte à la campagne que mène Monty Widenius contre le rachat de Sun par Oracle. Le 14 décembre, il avait déjà inauguré une campagne en ligne (“pour sauver MySQL des griffes d’Oracle”), invitant les opposants au rachat à envoyer un mail à Bruxelles pour maintenir la pression. D’autant que quelques jours auparavant, la Commission dans un communiqué officiel, s’était déclaré  “optimiste sur le fait que nous pavenions à obtenir un accord satisfaisant [avec Oracle] qui garantisse que la fusion n'aura pas d'impact négatif sur la concurrence sur le marché européen".

3 propositions pour débloquer le rachat

Le camps Monty, dans lequel on retrouve également Florian Muller - que l’on connait pour son opposition farouche aux brevets logiciels - expose ainsi ses motivations au sein du site, rappelant notamment combien il serait dangereux pour MySQL de tomber dans le giron d’Oracle. La pétition, qui se veut le reflet des précédentes issues proposées par Monty (exprimées dans un entretien avec LeMagIT), propose aux signataires 3 choix - jugés valables par Widenius donc -  qui pourraient justifier l’approbation du rachat par Bruxelles :
    •    « MySQL doit être cédé à une partie tierce appropriée qui pourra continuer son développement sous les termes de la GPL » ;
    •     « Oracle doit s'engager à permettre une exception de linkage pour les logiciels qui utilisent MySQL avec des librairies clientes (pour tous les langages de programmation), pour les greffons et libmysqld. MySQL en lui même reste sous licence GPL » ;
    •    « Oracle doit publier toutes les versions précédentes et futures de MySQL (jusqu'en décembre 2012) sous la licence Apache Software License 2.0 ou une licence permissive similaire afin que les développeurs de logiciels et de versions dérivées (forks) puissent avoir une flexibilité concernant leur code ».

“Le texte de la pétition demande aux autorités de la Concurrence du monde entier de bloquer l’acquisition de Sun par Oracle, à moins qu’une des solutions choisies par les signataires soit mise en oeuvre”, explique le communiqué de presse.

Rappelons qu’un sondage de la rédaction du MagIT avaient montré des avis très divisés quant à l’initiative de Bruxelles, 40% d’entre eux jugeant inutiles le blocage de la commission ("la nature l’Open Source protégera MySQL") et 40% estimant cet acte justifié.

Restera alors à étendre cette campagne hors de l’Europe. Tout en sachant que les autorités américaines ont depuis longtemps approuvé le rachat. Vers qui alors se tourner ? Le communiqué de presse souligne que Florian Muller s’est refusé à indiquer quelles régions seraient susceptibles de recevoir également ces signatures, invoquant des raisons de confidentialité.


En complément sur LeMagIT :
Lire notre entretien de Monty Widenius : "Oracle n'a aucun intérêt à faire vivre MySQL"
Sondage : nos lecteurs divisés sur le blocage par Bruxelles de la fusion Oracle/Sun
L'éditeur français Open Source Nexedi propose de racheter MySQL pour 1 euro
Monty Widenius pousse Oracle à revendre MySQL

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close