Red Hat ne supportera pas Itanium dans Red Hat 6

La prochaine version majeure de la distribution linux de Red Hat ne supportera pas les plates-formes serveurs à base de processeur 64 bits Itanium d'Intel, une nouvelle qui ne devrait pas faire du bien aux partisans de l'architecture au premier rang desquels HP. La distribution de Red Hat était en effet utilisée par certains grands clients des plates-formes Itanium, en particulier dans le monde du calcul.

La prochaine version majeure de la distribution linux de Red Hat ne supportera pas les plates-formes serveurs à base de processeur 64 bits Itanium d'Intel, une nouvelle qui ne devrait pas faire du bien aux partisans de l'architecture au premier rang desquels HP. La distribution de Red Hat était en effet utilisée par certains grands clients des plates-formes Itanium, en particulier dans le monde du calcul.

Après une gestation difficile, la puce Itanium est devenue le moteur des serveurs d'entreprises de HP (gammes Integrity et NonStop) et elle est aussi utilisée par plusieurs autres constructeurs dont Bull (serveurs Fame sous Linux, Windows et GCOS), SGI (Gammes Altix 450 et 4700) et Fujitsu (PrimeQuest 580A). Une nouvelle version quadricoeurs de la puce haut de gamme d'Intel (nom de code Tukwila) est attendue au premier trimestre 2010 avec près de 18 mois de retard sur le planning d'Intel.

Notons que le désengagement de Red Hat ne concerne pour l'instant que les puces Itanium. L'éditeur, dont l'essentiel de l'activité se fait sur les systèmes x86, entend en effet continuer le support de sa distribution sur plates-formes Power et sur grands systèmes IBM.

Pour approfondir sur Linux

- ANNONCES GOOGLE

Close