Santé : le DMP relancé a minima

L'Asip (Agence des systèmes d’information de santé partagés), organisme dépendant du ministère de la Santé, vient de relancer un appel d'offres visant à "la construction, la maintenance et l'exploitation d'un système national de gestion et d'hébergement des dossiers médicaux personnels".

L'Asip (Agence des systèmes d’information de santé partagés), organisme dépendant du ministère de la Santé, vient de relancer un appel d'offres visant à "la construction, la maintenance et l'exploitation d'un système national de gestion et d'hébergement des dossiers médicaux personnels". Autrement dit, le DMP (dossier médical personnel), qui devait dans un premier temps voir le jour en 2007, ressort des limbes où l'ont plongé plusieurs appels d'offres annulés ou interrompus et un pilotage du projet défaillant. Cette fois, le système devra être dimensionné pour recevoir dans un premier temps 5 millions de dossiers lors de son ouverture, prévue en septembre 2010. Les prestataires ont jusqu'au 14 décembre pour soumettre leurs propositions.

Comme l'explique le quotidien La Tribune, l'approche choisie par l'Asip est cette fois très progressive, dans la lignée du plan de réanimation du projet annoncé par la ministre Roselyne Bachelot en avril 2009, et consiste à bâtir, dans un premier temps, le socle technologique sur lequel seront construits les futurs services. Interrogé par nos confrères, le directeur de l'organisme parle d'une "logique d'urbanisation". Selon La Tribune, ce contrat devrait générer 15 millions d'euros par an, loin des sommes pharaoniques évoquées pour le DMP première génération. A rebours du projet initial, la création des dossiers et leur alimentation par les professionnels de santé se feront sur la base du volontariat.

Rappelons que, suite aux errements d'un projet étrillé par plusieurs rapports dont celui de la Cour des comptes, le ministère de la Santé a rassemblé les diverses entités chargées de l'informatisation de la santé (GIP DMP, GIP « carte de professionnel de santé » et une partie du groupement pour la modernisation du système d’information hospitalier, le GMSIH) au sein d'une agence unique, l'Asip. Avec pour objectif d'unifier la maîtrise d'ouvrage des projets de systèmes d’information de santé initiés par l'Etat.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close