Capgemini : le gouvernement britannique renégocie encore les coûts du contrat Aspire

Capgemini annonce la signature d'un nouvel avenant au contrat d'infogérance géant Aspire, qui lie la SSII et ses sous-traitants (Fujitsu et Accenture) à l'administration fiscale britannique (HM Revenue & Customs ou HRMC).

Capgemini annonce la signature d'un nouvel avenant au contrat d'infogérance géant Aspire, qui lie la SSII et ses sous-traitants (Fujitsu et Accenture) à l'administration fiscale britannique (HM Revenue & Customs ou HRMC). Via cette renégociation, le service public obtient du consortium l'engagement de nouvelles économies de coûts (à hauteur de 110 millions de livres par an à partir de 2011), qui viennent s'ajouter aux 70 millions sur lesquels les trois SSII s'étaient engagées en 2007. Selon Capgemini, Aspire génère environ 750 millions de livres par an.

En contrepartie, l'administration fiscale accorde une exclusivité aux trois prestataires sur l'ensemble de ses projets IT d'ici à 2013 et leur garantit un chiffre d'affaires minimum au-delà (ce montant n'a pas été précisé). Fujitsu se voit accorder l'exclusivité sur la production jusqu'en 2015. Tandis que Cap voit sa prestation autour des postes de travail étendue à l'achat des matériels et fournitures. Comme l'explique un porte-parole de la SSII, c'est désormais l'ensemble du budget IT de HRMC (soit environ 850 millions de livres par an sur 2009-2010) qui se voit intégré au contrat Aspire.

Signé à l'origine en 2003 pour 10 ans, le contrat Aspire a depuis été étendu jusqu'en 2017, contre un premier effort tarifaire des prestataires. Le coût de ce contrat a fait l'objet de vifs débats au sein de l'administration britannique. Signé sur la base d'une proposition de Capgemini se chiffrant à moins de 3 milliards de livres, le coût total d'Aspire était estimé à 8,5 milliards en juin 2007, avant la première renégociation donc, par l'équivalent anglais de la Cour des comptes. Cette institution mettant alors en cause les marges que dégageait la SSII française sur la prestation.

Capgemini réalise environ 75 % de son chiffre d'affaires au Royaume-Uni avec le secteur public, essentiellement avec HMRC.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close