Boycotter les SSII profiteuses / MySQL : l'Open Source divisé …

Grande-Bretagne : blacklister les SSII qui font trop de marges (Computerweekly) Un travailliste membre de l'équivalent anglais de la Cour des comptes (Public accounts committee) a trouvé une recette simple pour couper court aux difficultés que rencontre l'administration britannique dans la gestion de ses grands contrats d'outsourcing IT : blacklister les prestataires qui font trop de marges avec l'argent public.

Grande-Bretagne : blacklister les SSII qui font trop de marges (Computerweekly)

Un travailliste membre de l'équivalent anglais de la Cour des comptes (Public accounts committee) a trouvé une recette simple pour couper court aux difficultés que rencontre l'administration britannique dans la gestion de ses grands contrats d'outsourcing IT : blacklister les prestataires qui font trop de marges avec l'argent public. Si rien ne dit que la proposition a une quelconque chance d'être retenue, elle est toutefois révélatrice de la volonté du gouvernement britannique de réduire le coût de ses titanesques projets d'outsourcing (NHS, HRMC...). Aujourd'hui, Capgemini a justement annoncé une renégociation des conditions du contrat Aspire, passé avec l'administration fiscale britannique (HRMC). En 2007, Cap avait été mis en cause par le même Public accounts committee pour ses marges jugées trop importantes sur le contrat Aspire.

Le rachat de MySQL par Oracle divise l'Open Source (Infoworld)

Danger ou pas ? Si certaines figures bien connues de l'Open Source - comme Monty Widenius, le co-créateur de la base de données libre - s'inquiètent des conséquences du rachat de MySQL par Oracle, d'autres, comme Mark Shuttleworth, le fondateur de Canonical (éditeur d'Ubuntu), trouvent ces craintes exagérées. Rappelons que la fusion Oracle-Sun est toujours en stand-by en raison de l'enquête diligentée par la Commission européenne, qui s'inquiète précisément du devenir de MySQL une fois digéré par le géant des bases de données.

Suicides chez France Télécom : le regard américain (CIO)

Une blogueuse de CIO revient sur les suicides chez France Télécom, mettant en exergue le changement que vivent les employés de l'opérateur. Alors, juste un alignement sur les pratiques en vigueur aux Etats-Unis, comme le laisse entendre ce billet ? Les commentaires apportent des éclairages intéressants, surtout si on prend compte que CIO est avant tout une publication à destination des décideurs.

Android 2.0 ou le tueur d'iPhone (Networkworld)

Qui pour faire descendre l'iPhone de son piédestal ? Alors que Motorola et Verizon s'apprêtent à mettre sur le marché le Droid - attendu le 6 novembre aux Etats-Unis et gros générateur de buzz sur le Web -, Android 2.0, le dernier OS mobile de Google qui équipe ce smartphone, apparaît comme un candidat crédible, expliquent nos confrères.

La crise ? Pas pour les RSSI (CIO)

Les budgets sécurité sanctuarisés ? C'est ce que laisse entendre CIO, en se basant sur une étude menée en collaboration avec PricewaterhouseCoopers. Qui insiste surtout sur la généralisation en cours du rôle de responsable sécurité (RSSI ou CSO en anglais). Désormais, 85 % des organisations interrogées en ont un. Elles n'étaient que 56 % il y a un an.

Sécurité du cloud : Amazon répond timidement (Computerworld)

Mis en cause par une équipe de chercheurs concernant la sécurité de son offre de cloud computing EC2, Amazon répond timidement en envoyant au feu ses relations publiques. Qui insistent sur la caractère hypothétique de l'attaque, les chercheurs n'étant pas allés jusqu'à la démonstration clef en main. Les scientifiques savent désormais ce qui leur reste à faire pour venir à bout du scepticisme d'Amazon...

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close