Yahoo réfléchirait à créer une filiale dédiée à Hadoop

Selon le Wall Street Journal, Yahoo réfléchirait à créer une division qui hébergerait ses activités liées au framework Open Source Hadoop. Mettant pour le coup un pied dans le support logiciel et le positionnant face à Cloudera. Le portail pourrait voir dans son expertise Hadoop, fruit de plusieurs années de développements internes, une opportunité de se frayer un chemin dans le Big Data.

Yahoo serait-il à la recherche de nouveaux leviers de croissance … dans les services Open Source ? Selon le Wall Street Journal, qui cite des sources anonymes, le portail aurait décidé de créer une filiale spécialisée dans Hadoop, le framework Java Open Source qui permet la gestion de larges volumes de données dans un environnement distribué. Aujourd'hui hébergé au sein de la fondation Apache, Hadoop est très populaire dans le monde du Cloud et des entreprises du Web (comme Facebook). Selon le Wall Street Journal, la nouvelle filiale de Yahoo hébergerait l'ensemble des ingénieurs Hadoop du groupe.

Yahoo a beaucoup investi dans cette technologie en l’intégrant notamment à sa propre infrastructure. Le groupe avait pendant un temps développé sa propre déclinaison d’Hadoop The Yahoo Distribution of Hadoop, qui compilait une série d’ajustements maison, de mises à jour et de patches que le groupe avait associé à la distribution d’Apache. Mais, afin d’éviter une fragmentation inutile, qui pouvait nuire à l’évolution globale du projet, Yahoo a toutefois décidé de suspendre ses travaux en mars dernier. Avec pour objectif de confier à la fondation Apache le premier rôle dans la gestion du projet. Le portail avait alors indiqué à l’époque souhaiter “revenir à un monde dans lequel chacun peut télécharger et directement utiliser les versions d’Hadoop d’Apache”.

Un pied dans le support Open Source ?

Si Yahoo a fait à l’Open Source une place de choix dans son éco-système - il a notamment rejoint la fondation Linux la semaine dernière - ainsi que dans son infrastructure, le groupe n’avait jusqu'alors pas envoyé de signal clair, indiquant qu’il souhaitait prendre pied dans des activités de support, de maintenance et de services logiciels. Dans le cas précis, Yahoo placerait de grands espoirs dans Hadoop : le groupe estimerait ainsi à près de 1 milliard de dollars le potentiel économique de la filiale. Cette dernière pourrait-elle servir, par exemple, à héberger des activités d’infrastructures de Cloud public et de Paas sur lesquelles le groupe travaillerait actuellement ?

Si l’information du Wall Street Journal venait à se confirmer - le quotidien économique rapporte que Yahoo (qui n’a pas souhaité commenter) aurait discuté avec Benchmark Capital pour la création de sa filiale -, Yahoo se positionnerait en concurrent direct de sociétés comme Cloudera, qui a construit une offre de support complète autour de sa propre déclinaison d’Hadoop et déjà séduit plusieurs grands utilisateurs. Car Hadoop séduit au -delà de sa cible intiale et s'adapte de plus en plus aux besoins des entreprises, au fur et mesure de son adoption ou de son intégration par les éditeurs du monde de la BI, du dataware house ou encore du MDM (Master DataManagement). Cloudera a publié la version 3 de son Hadoop maison, le 12 avril dernier.

La création d'une filiale Hadoop par Yahoo pourrait certes venir apporter une ligne de revenus supplémentaires à un groupe qui génère l’essentiel de son CA avec la publicité en ligne - un secteur trusté par son archi-rival Google.  Mais surtout, elle pourrait s’inscrire dans le vaste programme de rationalisation structurelle que le groupe a entrepris depuis plusieurs années. Outre plusieurs vagues de licenciements destinées à “aligner les effectifs sur les objectifs du groupe”, Yahoo a également épuré ses services en se séparant notamment d’Altavista, de Yahoo Buzz et serait sur le point - la rumeur s’étend sur le Web -  de revendre Delicious, l’un des premiers services de social bookmarking, pour la somme dérisoire de 2 millions de dollars.


A lire aussi sur LeMagIT.fr :

 • Cloudera met l'accent sur les performances et la stabilité avec sa troisième distribution Hadoop

Yahoo entend donner davantage de technologies à l’Open Source

• Yahoo ouvre à l’Open Source son infrastructure de cloud

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close