Backblaze propose la sauvegarde en cloud illimitée à 5$ par mois

Le service de sauvegarde en cloud de la société californienne permet de sauvegarder une quantité illimitée de données pour un prix modique. Une prouesse rendue possible par le fait que la société a conçu ses propres systèmes de stockage afin de tirer au maximum les coûts.

A l'invitation de plusieurs start-ups, leMagIT est cette semaine dans la Silicon Valley pour rencontrer les dirigeants de huit sociétés travaillant pour la plupart dans le domaine des technologies de stockage, de réseau et dans le domaine de la sécurité. A cette occasion, nous avons découvert hier les services proposés par BackBlaze, une jeune société de San Mateo qui opère un service de backup de postes de travail en cloud destiné aux TPE/PME et aux particuliers.

5$ par mois pour un volume de sauvegarde illimité

La particularité de Backblaze est que la société a délibérément optimisé l'architecture de son service pour le proposer à un coût minimal. Backblaze a ainsi conçu ses propres systèmes de stockage, les Backblaze Pods des systèmes qui lui permettent d'offrir un volume de backup illimité pour un coût de 5$ par mois.

Comme l'explique Brian Wilson, le CTO de la société, la firme n'avait pas besoin de baies de stockage sophistiquées, mais simplement du stockage protégé le moins coûteux possible. Le prix des systèmes de stockage traditionnel rendant son service économiquement impossible, elle s'est finalement résolue à développer ses propres systèmes en plus du logiciel associé (logiciel qui gère la distribution des données des utilisateurs entre pods pour notamment maximiser les performances mais aussi la sécurité des données.

 tim backblaze datacenter servers
Un rack de pods Backblaze
(crédit photo : BackBlaze)

Un service en cloud basé sur des systèmes de stockage conçus sur mesure

Chaque Pod se présente sous la forme d'un serveur 4U contenant trois rangées de 15 disques SATA chacune protégée par un système à double parité (Raid-6). L'OS du pod est une distribution Debian.  Chaque pod dispose aujourd'hui une capacité brute de 90 To avec des disques de 2To (78 To protégés en Raid-6) et revient à environ de 7800$. Le coût sur trois ans de tels systèmes pour stocker 1 Pétaoctet est ainsi estimé par Backblaze à environ 100 000 dollars (hors hébergement et électricité). La même capacité assemblée avec des systèmes "Thumper" d'Oracle (X4550) reviendrait 10 fois plus cher et 17 fois plus cher avec des FAS-6000 de NetApp. Backblaze reste toutefois prudent en notant que son système n'offre pas intrinsèquement la sécurité, les performances ou les fonctionnalités logicielles avancées des baies entreprises - cette partie étant fournie par sa couche logicielle qui effectue les contrôles de checksum, "scrube" régulièrement les données pour détecter les éventuelles corruptions, etc...

Un logiciel client qui se fait oublier

Au delà de la simple réduction des coûts, BackBlaze a aussi travaillé sur de façon minutieuse sur la partie cliente de son service (disponible pour Mac et Windows) afin de la rendre aussi transparente et simple d'utilisation que possible et le moins que l'on puisse dire est que la technologie de la firme se fait largement oublier, les sauvegardes s'effectuant de façon quasi silencieuse en arrière plan. Par défaut, le moteur de sauvegarde installé sur les postes clients sauvegarde l'intégralité de la machine, y compris les disques externes connectés à l'ordinateur. "Nombre de nos clients ne savent même pas où se trouvent leurs données sur leur disque dur" explique Brian Wilson " autant dire qu'il ne faut pas leur demander où se trouve leur fichier PST". Pour Backblaze, il vaut donc mieux tout sauvegarder que de demander son avis à l'utilisateur, au risque que celui ne désigne pas l'ensemble des répertoires où se trouvent ses données.  Bien sûr, un utilisateur averti pourra limiter le spectre des sauvegardes.

Le logiciel veille toutefois à optimiser la sauvegarde via internet en compressant et dédupliquant les données afin de réduire au maximum le volume de données transférées. Il cherche aussi à ne sauvegarder que les informations modifiées et à filtrer les informations "inutiles" (comme les fichiers systèmes temporaires, les fichiers de cache...). Comme d'habitude avec ce genre de service, la première sauvegarde est celle qui prend le plus de temps, les suivantes étant des sauvegardes incrémentales effectuées au fil de l'eau dès que le PC ou l'ordinateur portable dispose d'une connexion internet.

Côté restauration, la firme propose plusieurs options, notamment la restauration de fichiers ou de répertoires via une interface web (auquel cas un fichier Zip téléchargeable est généré), mais aussi plusieurs options originales comme la restauration complète des données de l'utilisateur sur un disque dur portable USB de 500 Go pour environ 200$ (le tout envoyé par Fedex).

BackBlaze sauvegarde aujourd'hui plus de 10 Petaoctets de données pour plusieurs centaines de milliers d'utilisateurs. Environ 1000 entreprises utilisent aussi la version entreprise de son service (proposée au même prix que la version grand public mais avec une interface d'administration additionnelle). Il en coûte ainsi 5$ par mois et par poste sauvegardé (sans limite de capacité) ou 50$ par an (en pré-paiement). Et malgré ce prix modique, Backblaze est rentable (et toujours détenu par ses fondateurs)...

En savoir plus sur le web :

Le design du backblaze Pod

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close