Optimisation de trafic web : Bouygues Telecom choisit le Français ActivNetworks

En installant la version Télécom des appliances de compression et d'optimisation BoostEdge d'ActivNetworks, Bouygues Télécom aurait réduit par un facteur 6 le trafic web circulant sur son réseau mobile. Objectif : optimiser l'usage des ressources réseau et offrir à ses clients une meilleure qualité de service. BoostEdge était jusqu'alors réservé aux entreprises

Bouygues Télécom a récemment sélectionné les appliances BoostEdge du Français ActivNetworks pour accélérer et optimiser le trafic web sur son réseau mobile 3G. Comme tous les opérateurs mobiles, Bouygues Télécom est confronté à une hausse exponentielle du trafic de données sur son réseau mobile. SFR a ainsi annoncé que son trafic mobile avait triplé entre 2008 et 2010 et une étude récente de Cisco estime que le trafic mobile devrait être multiplié par 26 entre 2010 et 2015. Parallèlement les débits mis à disposition des clients continuent à augmenter : ils devraient passer de 111 Kbit/s en moyenne en 2009 à 7 510 Kbit/s en 2015.

Cette croissance exponentielle du trafic a des conséquences sur l’aptitude des opérateurs à délivrer la qualité de service requise par les clients. Comme l’explique Cyrille Guétin, le directeur technique de Bouygues, “le succès de l’Internet mobile et les nouveaux terminaux (smartphones, tablettes…) requièrent que nous anticipions afin de garantir à nos clients le meilleur service possible". Une stratégie consiste bien sûr à continuer de doper le réseau tant en augmentant la capacité du cœur de réseau et le dimensionnement des liens vers les stations de base, qu'en accroissant le nombre de stations de base. Mais cette stratégie, coûteuse, a aussi ses limites. Une autre voie consiste à tenter d'optimiser le trafic circulant sur le réseau. Nombre de sites web et d'applications web sont en effet très mal optimisés (images non compressées, code non optimisé, vidéos pas assez compressées ou mal adaptées à un format mobile) et il est possible, en passant le trafic au travers d'une "moulinette" d'optimisation, de réduire significativement la quantité de trafic transitant sur le réseau. Ce qui libère des ressources précieuses tant au niveau du cœur de réseau qu'au niveau radio. Reste que ce travail de compression et d'optimisation reste un art que peu de sociétés maîtrisent vraiment.

Après un test de multiples solutions, Bouygues Télécom a retenu la plate-forme BoostEdge Telecom Edition d'ActivNetworks, une société française basée aux Ulis, dans le sud de Paris, afin de mettre en place des services de compression et d’accélération http sur son réseau. Selon ActivNetworks, l’installation de la plate-forme chez l’opérateur (effectuée par IBM Global Services) a permis de réduire le trafic par un facteur 6 (et jusqu’à 30 dans certains scénarios). Les appliances BoostEdge interceptent de façon transparente le trafic http et sont à même de compresser les images, les fichiers PDF, les pages Web et même les vidéos. Selon l’éditeur, les gains vont d’un facteur 2 à 6 sur les images, sont en moyenne d’un facteur 8 pour les fichiers PDF et d’un facteur 2 pour les vidéos, sans perte visible de qualité (les gains obtenus avec les vidéos devraient encore progresser dans les mois à venir selon ActivNetworks, sans doute grâce à la mise en œuvre de plates-formes optimisées faisant usage de code GPGPU et de cartes graphiques). Notons que les appliances BoostEdge optimisent aussi les fichiers CSS, ainsi que le code Javascript transitant sur le réseau (par « minimisation »).

Des appliances aussi disponibles pour les entreprises

Selon Serge Cuesta, le PDG et co-fondateur de la firme, ActivNetworks s’appuie sur un savoir-faire de plus de 12 ans sur le marché de l’optimisation web pour les applications d’entreprises. La technologie BoostEdge est en effet une descendante évoluée de la technologie créée à la fin des années 1990 pour Boostworks, une technologie d’optimisation des sites WAP. Et ce sont justement ses performances qui ont motivé le choix de Bouygues Télécom. Un autre atout a été la simplicité d’installation. Les appliance BoostEdge n’agissent en effet par défaut pas comme des proxys (même si une telle configuration est possible), mais s’insèrent de façon transparente dans le réseau (technologie dite « plug’n Boost »). Elles agissent en fait comme des commutateurs intelligents capables de filtrer et d’optimiser le trafic qui les traverse. Les appliances rendent aussi d’autres services tels que le cache de trafic, le load balancing, le pare-feu applicatif…

A ce jour les technologies de BoostEdge sont notamment utilisées en entreprises pour optimiser les performances et les temps de réponses d’applications web telles Oracle Hyperion, JD Edwards ou PeopleSoft. La firme compte ainsi une centaine de clients grands comptes, tels Alcatel-Lucent, Atos-Origin, Club Med, Crédit du Nord, Lafarge, Rio Tinto, Mitsubishi, Pernod-Ricard, Sanofi Aventis, Société Générale… Il est à noter que la technologie de la firme est aussi disponible sous la forme d’une appliance virtuelle (BoostEdge V-BE), conçue pour fonctionner avec VMware v-Sphere.

Pour approfondir sur LAN - WLAN

Close