VMware ouvre la porte aux clouds hybrides avec vSphere

VMware d’annoncer officiellement vCloud Connector, un plug-in gratuit pour vSphere qui doit simplifier la mise en oeuvre de clouds hybrides.

vCloud Connector permet aux utilisateurs d’infrastructures vSphere de migrer de manière transparente leurs machines virtuelles entre nuages publics et privés. Un module qui vient compléter vCloud Director : celui-ci, anciennement connu sous le nom de code «projet Redwood» permet d’assurer le provisionning et la gestion de clouds privés et publics. Sylvain Sioux, directeur technique de VMware France, nous expliquait, lors du lancement de vCloud Director, que cette solution permet de créer des pools de ressources virtuelles - machines virtuelles, réseau (avec plan d’adressage IPv4 interne), et stockage - comme autant de mini centres de calcul virtuels avec, chacun, ses stratégies d’administration, son niveau de service et sa tarification. Mieux, au sein d’un même groupe, il est possible de créer des vApp, un ensemble de plusieurs machines virtuelles dédié, par exemple, à la production d’un service précis. Avec, là encore, un plan d’adressage IP interne spécifique et une exposition, à l’extérieur, des seuls ports TCP/UDP utiles à l’exploitation du service produit, avec, en prime, une couche de translation d’adresses IP. 

Une couche d'abstraction

De son côté, vCloud Connector doit offrir une vision de plus haut niveau, regroupant l’ensemble des machines virtuelles sans distinguer celles qui fonctionnent dans le cloud privé de celles qui s’exécutent sur une infrastructure en nuage publique. Bref, on parle là d’un niveau d’abstraction supplémentaire. Et pour VMware, c’est bien là tout l’intérêt : «en tant qu’administrateur vSphere, votre boulot consiste à vous assurer que le service est fourni par votre Cloud, peu importe qu’il le soit grâce à des ressources internes ou externes», explique l’éditeur. Pour autant, vCloud Connector permet bien de transférer automatiquement des machines virtuelles d’un nuage privé à un nuage publique et vice-versa. Enfin presque. 

Car, comme le précise VMware, «il ne s’agit pas de vMotion à longue distance», à savoir transférer des machines virtuelles en activité : il s’agit de commutation entre copies de machines virtuelles dans le nuage privé et dans le nuage public. 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close