Les opérateurs mobiles français et Atos Origin lancent leur propre offre de paiement mobile

Les opérateurs mobiles français ont bien envie de jouer à la banque et on décidé de le faire ensemble. En lançant Buyster– associé au spécialiste du paiement en ligne Atos Orgin – Bouygues, Orange et SFR veulent leur part du gâteau du mCommerce. Et ne pas se laisser distancer par Apple & Co.

Nouvelle étape dans la lutte qui oppose opérateurs télécoms et éditeurs de plates-formes mobiles dans la maîtrise des achats opérés via les smartphones. Bouygues Telecom, Orange (France Télécom) et SFR viennent de s’allier à grand renfort de trompettes à Atos Origin – pour sa part grand spécialiste des transactions en ligne sécurisées – afin de lancer Buyster, une plate-forme de paiement mobile à la française.
L’objectif est clairement d’offrir, fort de leur contrôle du parc d’abonnés, une alternative aux systèmes d’Apple, de Google ou encore de l’historique Paypal. Et de profiter d’un marché florissant à la croissance continue. Selon Eric Gontier, Directeur Général de Buyster qui constitue donc également un nouvel établissement de Paiement, d’ici à 5 ans, la part du mCommerce représentera « 10 % du chiffre d’affaires du eCommerce pour un montant estimé à un peu plus de 6 milliards d’Euros.»

Le lancement de Buyster s’inscrit dans un moment clé pour les opérateurs. Ces derniers ne souhaitent pas se voir cantonner en simple fournisseur de tuyaux. Ils ont du mal sur les contenus et, avec l’émergence des smartphones dans la lignée de l’iPhone d’Apple, voient d’un mauvais œil les éditeurs d’OS mobile proposer des services associés intégrant le paiement en ligne. Buyster permettra donc aux opérateurs mobiles de compléter leur offre de paiement à distance en adressant le marché des macro-paiements sur Internet, en complémentarité avec les offres « kiosques » existantes (Internet+, MPME) qui permettent de payer des biens et services numériques de petits montants directement sur la facture télécom.

Buyster fonctionne selon un mode relativement simple. La plate-forme détient de manière sécurisée les références bancaires et les transactions s’opèrent après que l’utilisateur se soit identifié via son numéro de téléphone et un mot de passe avant de recevoir par SMS un code secret à usage unique lui permettant d’effectuer le paiement.
Le système sera disponible en France à la mi-2011 et proposé aux clients des trois opérateurs, soit plus de 50 millions de consommateurs.


D’ici là, il faudra convaincre les cyber-marchands d’accepter ce mode de paiement supplémentaire. Buyster compte pour ce faire s'appuyer sur des partenariats avec les principaux acteurs du marché… comme Atos Worldline. La filiale d’Atos Origin opère déjà dans les transactions en ligne de quelques 30 000 comptes via sa plate-forme Sips. Les quatre partenaires précisent d’ailleurs que « cette offre a déjà séduit de grands noms de l’eCommerce comme Aquarelle, Brandalley, Darty et Rue du Commerce ».

Pour approfondir sur Internet et outils Web

- ANNONCES GOOGLE

Close