Orange officialise ses fiançailles avec Dailymotion

France Télécom-Orange a officialisé ce matin sa volonté d’acquérir 49% du capital de Dailymotion pour quelque 58,8 millions d’euros, avant un rapprochement global pour 2013. Une transaction qui vise officiellement à muscler la stratégie d’agrégation de l’opérateur. D’autres y voient également une volonté de garder ce fleuron du Web dans l’Hexagone, quitte à donner un coup d’épée dans le débat sur la neutralité du Net.

Orange a confirmé ce matin être entré en négociation exclusive avec le site Dailymotion, plate-forme de diffusion de vidéos et emblème du Web 2.0 à la française, en vue d’acquérir 49% du capital du site, pour un montant évalué à 58,8 millions d’euros. Une première étape qui devrait déboucher sur une prise de contrôle totale en 2013.

Dans un communiqué, Orange explique également “qu'à partir de 2013, le projet permet la montée au capital progressive jusqu’à 100% avec l’arrivée éventuelle de nouveaux partenaires industriels. La signature et la réalisation de l’opération, qui devraient intervenir dans les prochains mois, permettront de rapprocher leurs services de vidéo et d’enrichir ainsi leurs offres respectives et illustre la stratégie du groupe, axée sur un rôle d’agrégateur-diffuseur”.

Vendredi 21 janvier, L’Express a révélé que les deux groupes étaient en pourparlers pour un éventuel rapprochement, évoquant une prise de participation de l’ordre de 30 à 50%, pour un montant oscillant entre 50 et 75 millions d’euros, valorisant ainsi Dailymotion plus de 150 millions d’euros.

L’importante base d’utilisateurs de Dailymotion, qui génère une audience de 1 milliard de vidéos vues par mois et 93 millions de visiteurs uniques sera ainsi indexée aux contenus déjà agrégés par Orange et bénéficiera du vaste réseau de l’opérateur. “Nous proposerons à nos clients une offre vidéo enrichie et innovante en combinant le savoir faire et la diversité des contenus de Dailymotion et la qualité de nos réseaux sur l’ensemble des écrans connectés”, souligne ainsi Stéphane Richard, directeur général de France Télécom-Orange.

La neutralité du Net questionnée

Une combinaison qui pourtant ne semble pas faire l’unanimité. Nos confrères de Numerama, dans un article titré “Orange et Dailymotion : la mort assurée de la neutralité du net” présentent notamment cette prise de participation comme une contribution d’Orange pour préserver un fleuron du Web français d’une puissance économique étrangère, en ligne avec la stratégie du gouvernement français. Reste que, selon eux, ce rapprochement entre opérateurs et diffuseur de contenu crée une véritable brèche dans le discours sur la neutralité du Net.

Du côté des syndicats, la grogne s’est déjà installée. Dans une lettre, datée du 21 janvier, adressée à Stéphane Richard, le Pdg d’Orange, la CFE-CGC/Unsa France Télécom - Orange "souhaite la tenue d’un comité d’entreprise extraordinaire concernant les intentions de la direction quant à l’acquisition d’une participation dans Daily Motion […], pour un montant qui s’il s’avérait exact nous semble particulièrement élevé", écrit alors Sébastien Crozier, porte-parole du syndicat CFE-CGC/Unsa. Lui demandant plus globalement de s’expliquer sur la stratégie de contenus du groupe.

Dans son communiqué, Orange a tenu à préciser que cette prise de participation était encore soumise à la consultation des instances représentatives du personnel.

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close