Vers un rapprochement entre France Télécom et Deutsche Telekom ?

Ce sont les syndicats CFE-CGC et UNSA qui, dans un communiqué commun, se posent ouvertement la question.

Ce sont les syndicats CFE-CGC et UNSA qui, dans un communiqué commun, se posent ouvertement la question. De fait, la Deutsche Bank vient d’annoncer détenir plus de 5 % des actions de l’opérateur historique hexagonal, ce qui en fait, selon les syndicats, le second actionnaire, derrière l’état mais devant les salariés. 

CFE-CGC et UNSA relèvent en particulier que « Deutsche Bank est aussi actionnaire de Deutsche Telekom et l’une de ses principales banques conseil. » Le franchissement de seuil de la banque germanique pourrait donc cacher de nouvelles ambitions de fusion entre les deux grands opérateurs nationaux.

Pour les syndicats, le rapprochement des deux opérateurs historiques pourrait être « porteur de cohérence dans un marché européen arrivé à maturité. » Et de souligner que les « zones [géographiques] de recouvrement entre les deux opérateurs deviennent plus marginales » et que « des synergies importantes entre Orange Business Services et T-System pourraient être mises en œuvre. » France Télécom a démenti tout projet de fusion globale avec son rival allemand. Rappelons qu'il y a quelques mois, début 2010, les deux groupes ont marié leur filiale mobile respective (Orange UK et T-Mobile UK) en Grande-Bretagne.

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

- ANNONCES GOOGLE

Close