Fausse alerte : CPTN suspend ses plans de rachat des brevets Novell…pour mieux revenir

Le consortium CPTN emmené par Microsoft, EMC, Apple et Oracle et censé racheter les très polémiques 882 brevets cédés par Novell dans le cadre de son rachat par Attachmate, a retiré son dossier de création auprès des autorités allemandes…pour mieux le re-soumettre plus tard. Un simple décalage provoqué par un ajustement des mécanismes de financement d’Attachmate qui s’est porté acquéreur de l’éditeur de Suse. Et une fausse joie pour la sphère de l’Open Source.

Fausse alerte…. Si le projet de consortium de Microsoft, EMC, Apple et Oracle CPTN Holdings, qui doit se payer quelque 882 brevets de Novell a retiré son dossier de création auprès des autorités allemandes, ce sont pour de simples raisons de calendrier, avancent nos confrères de Zdnet, citant des sources proches de Novell. De quoi doucher la joie de la communauté du Libre, suscitée par nos confrères de PC World qui soutenaient que le projet d’alliance, très décrié, avait bel et bien retiré.

Nos confrères de Zdnet expliquent qu’un ajustement des opérations censées financer l’acquisition de Novell par Attachmate - le groupe est à la recherche de fonds supplémentaires -  a poussé Novell a fixer un nouveau calendrier pour la transaction, forçant ainsi les membres de CPTN à retirer tout bonnement leur dossier de création. Un retrait qui n’est donc pas définitif, les membres entendant soumettre leur dossier une nouvelle fois, ultérieurement. Nos confrères de TechFlash confirment cette information en publiant de leur coté les propos d'un porte-parole de Microsoft qui explique : “Il s’agit d’une simple procédure classique qui doit permettre de dégager du  temps pour l’examen de la transaction en cours”.

La communauté du libre s'inquiète du contenu des brevets cédés à CPTN
Attachmate s’est porté acquéreur de Novell le 22 novembre 2010 pour 2,2 milliards de dollars et a alors annoncé que ce rachat s'accompagnait de la revente pour 450 millions de dollars de 882 brevets à un consortium baptisé CPTN, dont on a rapidement découvert qu'il était mené par Microsoft. Entretemps, le dossier de création de CPTN déposé auprès des autorités allemandes a révélé que Redmond était accompagné, dans sa tâche, par EMC, Apple et Oracle. Accentuant fortement l’inquiétude de la communauté Open Source qui se demande si certaines technologies Novell liées à Linux et Unix n’ont pas du coup été transmises à ces groupes, dont l’engagement envers l’Open Source n’est pas une évidence.

Le 30 décembre dernier, l’Open Source Initiative, l’organisme en charge de la validité de la marque Open Source, est ainsi monté au créneau demandant aux autorités de la concurrence allemande (BKartA, Bundeskartellamt, ou Office fédéral de lutte contre les cartels) de s’intéresser d’un peu plus prêt à ce dossier, expliquant qu’une telle alliance serait nuisible pour l’Open Source sur le marché. Ce retrait, temporaire, du dossier de CPTN, ne semble donc pas lié à cette procédure.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close