Concentration dans les outils mainframe : Micro Focus fusionne avec Attachmate

Quelques jours après le rachat de Compuware, Micro Focus, un spécialiste du Cobol et de la modernisation mainframe, annonce son intention de fusionner avec Attachmate.

Le marché des outils de modernisation des grands systèmes connait un vrai bouleversement. Quelques jours après le rachat de Compuware, un expert des outils mainframe, par le  fonds d’investissements Thoma Bravo, c'est au tour de l'éditeur Micro Focus, connu pour son expertise de Cobol et de la modernisation des mainframes d'annoncer son intention de fusionner avec son concurrent américain AttachMate. Montant de la transaction : plus de 2,3 milliards de dollars. Au terme de l’acquisition, les fonds d’investissements, propriétaires d’AttachMate, réunis sous le  nom de Wizard Parent (Francisco Partners, Golden Gate Capital, Elliott Management et Thoma Bravo), détiendront 40% de la nouvelle entité.

Micro Focus et AttachMate ont plusieurs points communs. Le premier est leur positionnement sur le même marché : celui de la modernisation des grands systèmes mainframe vers d’autres technologies, plus récentes et moins coûteuses en termes de maintenance notamment. « Il y a un motif convaincant derrière cette fusion. Les deux groupes sont tous deux des éditeurs de logiciels d’entreprise bien établis au niveau mondial, avec une présence sur tous les marchés significatifs. Tous deux disposent d’un portefeuille d’applications qui ciblent les aspects spécifiques de l’infrastructure logicielle et des contraintes associées et  d’une base installée substantielle de grandes entreprises, sans toutefois de grands chevauchements de clientèle ; les produits d’AttachMate et de Micro Focus sont principalement des solutions matures, intégrées à l’infrastructure IT de grandes entreprise », explique Kevin Loosemore, président de Micro Focus dans un communiqué.  Une même cible, un marché commun, des outils complémentaires. « Une opportunité rare » pour Micro Focus d’inscrire le groupe dans une nouvelle dimension dans le monde. La nouvelle entité devrait ainsi générer des revenus annuels de 1,4 milliards de dollars, indique également Micro Focus. Kevin Loosemore conservera son poste de président, une fois la transaction finalisée – ce qui est prévu pour novembre 2014.

Avec cette transaction,  Novell change une nouvelle fois de main, plus de trois ans après avoir été racheté par AttachMate. A l’époque, la transaction avait provoqué une levée de bouclier de la communauté Open Source, inquiète de voir de certains brevets UNIX détenu par Novell, transférés à un fonds secret d’investisseurs et inquiète quant au maintien en vie de la distribution Linux communautaire OpenSUSE – le socle de la distribution Suse. Chez AttachMate, SUSE et NetIQ (sécurité, gestion des identités et des accès,…), étaient devenues des filiales autonomes – Suse étant de nouveau gérée depuis l’Allemagne. Le rachat par Micro Focus devrait inévitablement soulever  la question du maintien de cette organisation.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close