Windows Phone 7 : la dernière carte de Microsoft sur le marché de la mobilité

Avec le lancement des premiers terminaux mobiles sous Windows Phone 7, le nouvel OS mobile de Microsoft, le numéro un mondial des logiciels joue une grande partie de son avenir sur le lucratif marché des smartphones. Et même au-delà.

C'est ce soir, à New York, que Microsoft joue une grande partie de son avenir sur le marché de la mobilité - secteur où le numéro un mondial est en grande difficulté - avec le lancement des premiers terminaux sous son nouvel OS mobile, Windows Phone 7. Un numéro un mondial du logiciel distancé tant par les acteurs installés que sont Nokia (avec son OS Symbian), dans le grand public, et Blackberry, dans le monde professionnel, que par les stars montantes, Apple (avec iOS) et Google (avec Android).

Selon les derniers chiffres de Gartner, au second trimestre 2010, Windows Mobile, la génération actuelle d'OS mobile de Redmond, ne totalisait plus que 5 % de parts de marché sur le segment des smartphones, une chute de 4,3 points en un an, reculant même en termes de nombre de produits livrés dans un marché pourtant en progression de plus de 50 %. Soit la pire contre-performance du top 5. Le leader de ce marché, Nokia, lui aussi en plein doute, abandonnant certes près de 10 points de parts de marché mais tout en continuant à progresser en termes d'unités livrées. Surtout, pendant que Windows Mobile s'écroulait, le grand adversaire de Microsoft, Google, connaissait lui une explosion spectaculaire : en un an, son OS Android est ainsi passé d'une part de marché de 1,8 % à 17,2 %.

La dernière carte de Redmond

Pour le premier éditeur mondial, il y a donc urgence.  La menace est en effet on ne peut plus sérieuse pour le leader incontesté des OS pour PC : avec le développement des usages mobiles, c'est bien cette suprématie qui a fait la force de Redmond depuis deux décennies qui pourrait être remise en cause. En 2011, les ventes de smartphones devraient dépasser celles des PC. Urgence donc, et pas le droit de tâtonner de nouveau. Surtout après les échecs de Windows Mobile et de Kin (sa gamme de téléphones vouée aux jeunes générations, arrêtée deux mois après son lancement). Le lancement de Windows Phone apparaît bien comme l'ultime chance de Redmond de revenir en haut de l'affiche sur ce marché. Sauf à casser sa tirelire pour s'offrir un acteur mieux positionné.

C'est pourquoi le lancement de Windows Phone 7 ce soir est considéré comme une étape majeure pour le premier éditeur mondial. "Sur une échelle de 1 à 10, cette annonce mérite 11", explique ainsi Ramon Llamas, analyste chez IDC dans les colonnes de nos confrères de Computerworld. Lors de cette annonce, Microsoft et l'opérateur AT&T doivent présenter plusieurs terminaux. Les constructeurs HTC, LG et Samsung devraient logiquement être de la partie. Des rumeurs attribuent également au numéro un mondial du logiciel la volonté d'exploiter Windows Phone 7 pour des tablettes, ce nouveau format de terminal popularisé par l'iPad d'Apple.

Chouchouter les développeurs

Rappelons que Windows Phone 7 représente une vraie rupture par rapport aux précédentes générations d'OS mobiles de Redmond, le dernier en date (Windows Mobile 6.5) étant placé en mode support. Les applications développées pour ces générations de systèmes doivent être portées vers le nouvel environnement. Microsoft a mis à disposition des développeurs un environnement complet (studio Visual Studio 2010 Express for Windows Phone, émulateur Windows Phone, Silverlight pour Windows Phone, XNA Game Studio pour le développement de jeux et l'outil graphique Expression Blend) ainsi qu'une place de marché pour commercialiser leurs applications. « Nous avons raté une génération », avait reconnu le Pdg de l'éditeur, Steve Ballmer, en juillet dernier. Au mieux, serait-on tenté d'ajouter.

En complément :

- Outils de développement, place de marché : Windows Phone 7 dans les starting-blocks

- Les outils de développement de Windows Phone 7 sont disponibles en bêta

- Windows Phone 7 : Silverlight généralisé, applications existantes au panier

- Windows Phone 7 : Microsoft réplique à l’iPhone et Android

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close