Outils de développement, place de marché : Windows Phone 7 dans les starting-blocks

Une version stable des outils de développement en septembre, l'ouverture de la place de marché pour octobre : Microsoft est sur le point de concrétiser sa contre-offensive sur le marché de la mobilité, avec son nouvel OS Windows Phone 7. Avec pour priorité de séduire les développeurs et les détourner de l'iPhone, d'Android ou de Blackberry.

Les outils de développement du nouvel OS mobile de Microsoft, Windows Phone 7, seront disponibles à la mi-septembre. Le magasin applicatif associé (Windows Phone Marketplace) doit, lui, ouvrir ses portes en octobre, indiquant probablement, autour de la même période, un lancement des premiers terminaux sous ce nouvel OS, qui marque une rupture importante par rapport aux précédents OS mobiles de Redmond (Windows Mobile). En juillet, Microsoft a livré 8 000 terminaux de test sous Windows Phone à des développeurs triés sur le volet.

Rappelons notamment que toutes les applications développées pour les différentes versions de Windows Mobile ne tourneront pas sous le nouvel OS. Les développeurs ont donc besoin rapidement d'outils stables pour redévelopper leurs applications. Selon Microsoft, les versions préliminaires des outils de développement pour Windows Phone 7 ont été téléchargées plus de 300 000 fois. L'éditeur explique travailler étroitement avec nombre de sociétés, parmi lesquelles on trouve les noms de Allociné, Le Figaro, Vente-privée.com ou Viadeo.

Coup de poker pour un Microsoft distancé

Dans un billet de blog, Brandon Watson, le directeur de Windows Phone, signale que la version finale des outils de développement comportera quelques changements mineurs. Ce qui nécessitera de corriger quelques bogues sur les applications développées avec les bêtas.

Les outils de développement pour Windows Phone comprennent le studio Visual Studio 2010 Express for Windows Phone, un émulateur (Windows Phone Emulator), Silverlight pour Windows Phone (la technologie RIA maison), XNA Game Studio (pour le développement de jeux) et l'outil graphique Expression Blend pour Windows Phone.

Pris de vitesse sur le lucratif marché des smartphones par Apple et Google, Microsoft tente un coup de poker en lançant un nouvel OS rompant avec ses générations précédentes. Un pari important puisqu'il faudra convaincre les développeurs de porter leurs créations et d'apprendre un nouvel environnement (Microsoft propose d'ailleurs 12 heures de cours en ligne pour faciliter la transition). Pour mieux draguer lesdits développeurs, le premier éditeur mondial insiste également sur les règles qui régissent sa place de marché, très simples et transparentes selon la firme. "Demander à n'importe quel développeur quelle est sa principale difficulté et vous entendrez sûrement parler des processus de digestion des applications par les places de marché, des processus opaques ou inexistants", explique Brandon Watson. Microsoft vient justement de mettre en ligne un PDF mettant à jour et précisant les règles de sa place de marché.

Sur Windows Phone Marketplace, les développeurs s'engagent à reverser 30 % de leur revenus à Microsoft. Ils pourront librement fixer la tarification de leur application, Redmond s'autorisant, comme Apple, à valider ou pas l'application soumise. Enfin, dernière modalité, Microsoft a fixé le droit d'entrée sur MarketPlace à 99 dollars par an. Les développeurs pourront ainsi soumettre jusqu'à cinq applications, chaque soumission supplémentaire pendant la période étant facturée de nouveau 99 dollars. Des conditions tarifaires qui rapprochent le bazar applicatif de Redmond de l'App Store d'Apple.

En complément :

- Les outils de développement de Windows Phone 7 sont disponibles en bêta

- Windows Phone 7 : Silverlight généralisé, applications existantes au panier

- Windows Phone 7 : Microsoft réplique à l’iPhone et Android

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close