Les entreprises plombent le marché du PC au premier trimestre

Selon Gartner, le marché mondial des PC a reculé de 6,5 % en volume au premier trimestre. Et le recul en valeur devrait être encore plus marqué, du fait de la forte baisse du prix de vente moyen des PC, liée au succès des portables à bas coût tels que les netbooks. Globalement, les achats des entreprises sont ceux qui subissent le plus fort recul, une tendance qui a particulièrement affecté Dell. Le Texan est désormais distancé par HP... et talonné par un Acer qui apparaît comme le vrai bénéficiaire de l'actuelle redistribution des cartes.

Officiellement, selon Intel, le marché des PC aurait touché le fond, mais Gartner avoue ne pas en être si sûr. Si le cabinet d'analyse note une certaine reconstitution des stocks par les grands de la distribution, il indique qu'il ne faut pas forcément l'interpréter comme un indicateur de reprise de la demande de la part des particuliers et des entreprises. Pour Gartner, il n'est pas sûr que le pire soit derrière nous. Le cabinet a d'ailleurs récemment prévu que le marché du PC devrait enregistrer le plus fort déclin de son histoire, avec des ventes mondiales attendues en recul de 11,9 % sur l'ensemble de l'année 2009.

Un marché mondial sinistré

On ne peut toutefois que le souhaiter au vu des chiffres du marché mondial des PC pour le premier trimestre. Selon les données préliminaires de Gartner, les ventes mondiales de PC auraient reculé de près de 6,5 % sur un an, à 67,2 millions d'unités. Soit une baisse de plus de 4,5 millions d'unités en un an, plus que les ventes trimestrielle d'Apple. Pire selon les analystes, c'est le succès des PC portables à bas prix comme les netbooks, principalement sur le marché grand public, qui a contribué à enrayer la baisse des ventes. Or ces derniers ont un effet déflationniste sur le marché. Ce succès devrait avoir un effet détestable sur les prix moyens de vente, donc sur les ventes en valeur. Pour les seuls Etats-Unis, le prix moyen de vente des PC portables serait ainsi en recul de 20 %.

gartner 09q1

Sur un marché sinistré, HP a clairement pris l'avantage avec des ventes en hausse de 2,6 % sur un an, à 13,3 millions d'unités. Derrière, Dell est en panne avec des livraisons en recul de 16,9 % à 8,79 millions d'unités. Acer collerait désormais aux basques du Texan au niveau mondial avec près de 8,75 millions de PC livrés (+ 26,7 % sur un an).

Cette analyse est toutefois à prendre au conditionnel. En effet, si IDC et Gartner semblent s'accorder sur les ventes de Dell et HP, on note un profond écart entre les deux cabinets d'études pour ce qui concerne Acer. IDC donne ainsi 13 millions d'unités livrées pour HP, 8,65 pour Dell, mais seulement 7,3 pour Acer. Soit une différence de près d'1,5 million de PC avec les chiffres de Gartner. Certes les deux instituts ne comptent pas la même chose. Gartner tente d'évaluer les ventes finales aux utilisateurs, tandis qu'IDC s'intéresse aux livraisons en sortie d'usine (livraisons aux canaux de distribution et ventes directes aux clients finaux). Les chiffres des deux instituts sont donc en général légèrement différents. Mais jamais nous n'avions relevé de tels écarts. Il faudra sans doute quelques jours pour obtenir quelques éclaircissements sur ces différences d'analyse.

HP passe devant Dell aux Etats-Unis

Plombé par la déprime du marché professionnel américain et distancé par HP sur le marché grand public, Dell cède sa place de leader du marché US à son concurrent. Le constructeur texan avait livré près de 4,7 millions de PC au premier trimestre 2008, mais il a vu ce chiffre passer légérement sous la barre des 4 millions lors des trois premiers mois de 2009, selon Gartner. Dans le même temps, les livraisons de HP outre-Atlantique ont bondi de 3,8 à 4,2 millions. IDC fournit une analyse similaire cette fois.

Au troisième rang sur le marché américain, Acer a largement profité du succès de ses machines à bas prix et voit ses ventes en unités bondir de 49,4 % pour s'établir à près de 2,1 millions. Apple voit ses ventes en unités reculer de 1,1 % à 1,13 million. Globalement, le marché US est en recul de 0,3 % sur un an, selon Gartner, et de 3,1 % selon IDC.

En Europe, Acer s'installe solidement à la deuxième place

En Europe, l'ambition affichée de Dell de s'imposer comme numéro un du marché devra sans doute être revue à la baisse. Depuis longtemps à la traîne derrière HP, Dell est désormais aussi distancé par Acer, qui a profité de ses multiples rachats (notamment celui de Packard Bell), mais aussi de son agressivité sur le marché des portables à bas coûts. 

Dans un marché européen déprimé – avec des livraisons en recul de 10,2 % sur un an -, HP conserve la tête avec 4,76 millions de PC livrés (- 5,3 %), mais il n'a plus qu'une courte longueur d'avance sur Acer et ses 4,4 millions d'unités (+ 20 %). Dell est distancé (2,1 millions de PC, - 25,4 %). Derrière, Toshiba et ses 1,5 million de PC (+ 8,2 %) et Asus et ses 942 000 unités (- 2,4 %) bouclent le Top 5 européen.

Malgré la crise, Gartner indique que la France et l'Allemagne ont conservé une petite croissance, tandis que les ventes s'effondrent au Royaume-Uni. La situation est encore plus noire en Europe centrale, avec la Russie, l'Ukraine et les pays baltes en baisse de près de 25 %. Le cabinet d'analyse note même que les Émirats Arables Unis (Dubai, Qatar...) et le Koweit se sont joints à la récession.

Signalons enfin que la région Asie-Pacifique a vu ses achats de PC reculer de 5,5 % en unités et que le Japon a connu une baisse de 3,8 %, tandis que les achats en Amérique Latine chutaient de 12,4 % par rapport au premier trimestre 2008. 

Pour approfondir sur PC, portables et périphériques

- ANNONCES GOOGLE

Close