Assises de la Traçabilité : accélérer la place de la France sur le marché du RFID

L'arrivée du centre de référence national du RFID a donné à la 5e édition des Assises de la Traçabilité un air de pragmatisme. Projets de terrain, retours d'expérience multi-secteur, l'événement montre la capacité de la France à se hisser au niveau de ses homologues européens - pour l'instant en avance - en matière de traçabilité et de RFID.

Il est l'heure de se retrousser les manches. C'est le message que l'on pouvait retenir de l'édition 2009 des Assises de la traçabilité, qui se sont déroulées à Valence les 31 mars et 1 avril dernier. Une édition – la 5e du genre - placée sous le signe du pragmatisme, souligne Jean-Michel Loubry, responsable du département missions d'intérêt général du Pôle Traçabilité, également partenaire de l'événement. Car force est de constater que « la France a pris du retard par rapport à l'Allemagne et à la Grande-Bretagne dans le domaine de la RFID », commente-t-il.

Pour dépasser ce constat, il faut démontrer que des projets existent, fonctionnent et décrypter aux yeux du public (les utilisateurs, les fournisseurs de technologies et les réseaux territoriaux) comment ils se mettent en place.  « Les Assises sont l'occasion de prendre le temps d'échanger et de faire un point sur l'avancement des travaux, des applications, des normes et des technologies en matière de traçabilité d'une manière générale », explique Jean-Michel Loubry. Cette édition reste également marquée par la première participation du Centre de référence national du RFID, qui signait sa deuxième apparition publique depuis le salon RFID 2009.

Place aux projets

Une apparition qui devait également symboliser l'arrivée de cet acteur sur le marché et livrer ses ambitions et ses moyens d'action en matière de RFID. D'où une approche très concrète des technologies de radio-fréquences en s'appuyant sur des projets. « L'accent a fortement été mis sur les cas pratiques et moins sur la vision des fournisseurs de technologies. Le retour client a été privilégié pour promouvoir l'expérience de terrain », souligne Jean-Michel Loubry.

Au programme, plusieurs applications - dont la plupart en boucle fermée - ont été proposées. Un jeu dans un musée avec un téléphone NFC (Near Field Communications), le cas de L'Oréal avec Walmart, la RFID dans l'automobile, mais également dans le développement durable et dans l'agroalimentaire.

L'Internet des objets au programme de 2010

Certains projets IPER (projets pilotes financés par le ministère de l'Economie), comme les transports du verre (vitrine) chez Saint Gobain, ont également été présentés lors de ces Assises. Jean-Michel Loubry ajoute qu'un 2e appel à candidatures devrait être lancé toujours dans le cadre du programme IPER. Notons par ailleurs que le 13 mars dernier, se tenait la première assemblée générale de RFID in Europe, un projet thématique du cadre européen FP7 dont le but est de structurer l'élan RFID en Europe.

La notion d'Internet des objets – l'objet qui devient communicant et intelligent – devrait de propager, confirme Jean-Michel Loubry. Et prendre davantage d'ampleur dans l'édition 2010 des Assises de la Traçabilité. Et, en parallèle, tous les enjeux liés à la maturité des technologies et au réseau. « Qui contrôle le réseau a le pouvoir », souligne-t-il.

A lire aussi :
Middleware RFID, un poumon qui souffre d'une intégration au SI trop artisanale

La RFID peu touchée par la crise en 2009

Selon la dernière étude du cabinet d'ABI Research, le marché des transpondeurs, des lecteurs, des applications et des services devrait atteindre plus de 5,6 milliards de dollars en 2009.

ABI minimise l'impact de la crise sur le marché et explique que malgré certains décalages, voire abandons de projets, la croissance de la RFID devrait être au rendez-vous. « Pas de contraction du marché à court terme, juste un taux de croissance mois robuste », souligne le cabinet. Pas de quoi rompre donc la courbe de l'adoption des technologies de radio-fréquence dans le monde.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close