Rémy Cointreau migre vers S/4HANA et le cloud

La maison fondée en 1724 entame une petite révolution : vision 360 du client, traçabilité des produits, planification plus poussée de sa supply chain, analytique temps réel pour sa production. Autant d’éléments qui l’ont poussé à unifier son environnement SAP et à le migrer sur Google Cloud.

Rémy Cointreau, l’entreprise familiale spécialisée dans la production de spiritueux qui fabrique le Cointreau, les cognacs Rémy Martin et Louis XIII ou encore le brandy St-Rémy, a récemment fait évoluer son environnement SAP. Cet environnement pilote les aspects financiers, la fabrication et la chaîne d’approvisionnement. Il était composé du progiciel de gestion intégré (ERP) de l’éditeur allemand, de l’entrepôt de données SAP BW et d’Advanced Planner & Optimizer (APO), l’outil de planification de sa chaîne logistique. Il a été migré vers S/4HANA, l’ERP de nouvelle génération de SAP, et le tout vers le cloud de Google (GCP).

Suite de l'article ci-dessous

En route vers S/4HANA et le cloud

Rémy Cointreau possédait jusqu’ici deux environnements SAP bien distincts. Cette situation lui créait des problèmes d’interface et de cohérence des données. D’où la décision d’unifier les systèmes SAP et donc de migrer vers S/4HANA.

Ce projet a été mené en un an par oXya, la société de consulting du groupe Hitachi. Rémy Cointreau lui avait déjà transféré son environnement SAP on-prem, oXya proposant des offres de services managés.

Ce changement devait s’accompagner d’une plus grande flexibilité de la suite SAP. Autre impératif, le projet devait d’une part faciliter à terme l’accès aux données (SAP et autres) pour permettre une meilleure prise de décision et élaborer une nouvelle approche client, et d’autre part améliorer la planification de la supply chain. Ces trois éléments ouvraient la porte du cloud public.

« L’entreprise avait une forte volonté de se concentrer sur les aspects liés aux données au-delà de SAP », confirme Matthieu Petitprez, CTO adjoint d’oXya. « Avec ses outils d’analyse et de gestion des données, Google Cloud répondait à cet objectif. [GCP] permet l’intégration de SAP avec BigQuery et les services d’intelligence artificielle ».

L’équipe de consulting de Google (Professional Services Organization ou PSO) a de son côté permis de faire une vérification au bout de ce processus. D’après Google, cette étape a permis d’identifier des améliorations possibles. PSO a émis des recommandations, a suggéré des moyens d’améliorer l’efficacité et a vérifié que l’environnement était implémenté en respectant les bonnes pratiques pour SAP sur Google Cloud.

Rémy Cointreau passe à l’analytique en temps réel

Le déploiement de SAP S/4HANA sur GCP est aujourd’hui effectif pour les activités européennes de Rémy Cointreau. D’autres déploiements devraient bientôt être lancés à l’échelle mondiale.

« L’une des principales avancées dont nous bénéficions déjà [avec notre ERP cloud] est la possibilité d’analyser les données en temps réel », se réjouit Sébastien Huet, directeur technique de Rémy Cointreau et ancien de Devoteam (un des plus gros partenaires de GCP en France). « Avant, il y avait un décalage de 24 heures entre le moment où les données arrivaient et celui où elles pouvaient être analysées. C’est particulièrement important du côté de la gestion de la production, où chaque heure compte ».

L’entreprise utilise également Google Cloud pour connecter sa plateforme SAP à d’autres applications, comme Salesforce. « Nous pouvons aujourd’hui ingérer des données qui proviennent de nouvelles sources en seulement quelques jours. Nous n’avons plus besoin de lancer un projet de trois mois pour en tirer de la valeur », se félicite là encore Rémy Huet.

Cette nouvelle intégration des données, presque sans couture, était importante pour Rémy Cointreau dans un contexte où la maison de spiritueux cherche à mettre l’accent sur une nouvelle expérience client (personnalisation, fidélisation, etc.). En intégrant les applications et leurs données, l’entreprise disposerait désormais d’une vraie vision à 360 degrés (informations transactionnelles de SAP, CRM, boutique de ecommerce), « ce qui était impossible auparavant ».

Pour le CTO, le choix de Google Cloud permet aussi d’ajuster de manière plus agile l’environnement technique d’exploitation. « Après la mise en production live sur Google Cloud, nous avons décidé de rajouter de la mémoire pour améliorer les performances de SAP », illustre Rémy Huet. « Normalement, ce genre de choses prenait cinq semaines. Aujourd’hui, on le fait littéralement en cinq minutes ». Son équipe IT peut également réduire la voilure pour n’utiliser que les ressources dont elle a besoin.

Un PoC avec BigQuery

Prochaine étape, le CTO révèle que Rémy Cointreau étudie à présent la manière d’intégrer d’autres services de Google dans son IT pour traiter les données de SAP.

Parmi ces projets, Rémy Cointreau a par exemple débuté un PoC (proof of concept) avec BigQuery (le Data warehouse cloud de Google). Le but pour la maison centenaire fondée en 1724 est de « passer notre analyse de données à un niveau supérieur » pour améliorer la traçabilité des produits et, encore et toujours, l’expérience client.

« Google Cloud a permis de lancer rapidement le PoC de BigQuery », témoigne Rémy Huet. « Il a fallu quelques jours pour décider exactement comment nous voulions connecter les données, mais ensuite l’environnement a été mis en ligne presque instantanément. Nous sommes impressionnés par la vitesse à laquelle nous pouvons faire tourner de nouvelles technologies dans notre environnement ».

S’il a choisi GCP pour son SAP, Rémy Cointreau reste cependant fortement multicloud et agnostique dans le choix de ses partenaires cloud. Sur ce projet en particulier, Google a emporté la décision au regard de son « partenariat stratégique avec SAP plus complet par rapport à ses concurrents » qui lui donnerait « une valeur ajoutée évidente », dixit le CTO du spécialiste des spiritueux.

Pour approfondir sur SAP

Close