SAS et Pentaho voient un avenir dans le BI en mode Saas

La BI s'installe dans le nuage. Pentaho et SAS, deux éditeurs clés du décisionnel, ont décidé de monter d'un cran dans la diffusion de leurs produits en environnement distribué. Construction d'un datacenter pour le premier, et mode hébergé pour le second, la BI, alors peu tournée vers le Cloud, se met à regarder vers le nuage.

Le décisionnel passera aussi par le cloud. Alors que le segment de la BI restait encore frileux par rapport aux offres hébergées dans unnuage, SAS et Pentaho, deux spécialistes du décisionnel, ont décidé de franchir le pas.

SAS a ainsi décidé d'investir 70 millions de dollars dans la construction d'un datacenter aux Etats-Unis, dans le but d'étendre son offre OnDemand. Un projet d'envergure, « motivé par une demande grandissante des clients », puisque le projet devrait aboutir à la construction d'un centre de 38 000 pieds carrés (env. 3500 m2) sur lequel seront répartis deux fermes de serveurs de 10 000 pieds carrés (env. 930 m2). La première devrait voir le jour d'ici la mi-2010. La mise en activité de la seconde doit démarrer quand la première aura atteint 80 % de sa capacité maximale, souligne SAS dans un communiqué. Au total, 1 000 personnes seront impliquées dans la conception et la construction du centre de données. C'est dire combien l'éditeur mise sur le mode Saas pour diffuser ses applications.

L'éditeur Open Source Pentaho - qui est avec JasperSoft l'un des deux grands de la BI Open Source - a pour sa part choisi de proposer la version 3 de sa plate-forme de BI en mode Saas, en s'appuyant sur le nuage EC2 d' Amazon. Pentaho mise ainsi sur une infrastucture Cloud éprouvée, choisie récemment par Compiere (ERP Open Source), et plus symptomatique, par IBM pour héberger certaines de ses applications les plus critiques. 

Sans surprise, SAS et Pentaho mettent en avant la possibilité de réduction des coûts du Saas. Un point sensible pour les entreprises dans un contexte de crise, même si finalement les observateurs du marché semblent indiquer que cette dernière ne devrait avoir que peu d'impact sur les investissements des entreprises en BI. Gartner prévoit ainsi que 20% des organisations utiliseront une application analytique  en mode SaaS (Software as a service) et dédiée à leur secteur en 2010. Il est vrai aussi que le décisionnel hébergé ne répond pas forcément à tous les besoins des entreprises, comme le rappelait récemment Jean-Michel Franco de Business & Decision au MagIT.

Pour approfondir sur Administration et supervision du Cloud

- ANNONCES GOOGLE

Close