Pentaho, le nouveau moteur analytique d’Hitachi

La division Hitachi Data Systems a annoncé le rachat de Pentaho pour en faire un pilier de sa stratégie Big Data. Le Japonais souhaite associer son expertise et ses appliances de stockage à la BI pour industrialiser le Big Data.

La concentration du marché de la BI et de l’analytique Open Source s’est poursuivie cette semaine. Pentaho, l’un des cadres historique de la BI Open Source, est tombé dans le giron du géant japonais Hitachi et sa division Hitachi Data Systems (HDS). Le montant de l’acquisition n’a certes pas été officiellement communiqué, mais nos confrères de Bloomberg, qui citent une source anonyme proche du dossier, parlent d’une transaction proche de 500 millions de dollars. Ce qui en ferait, selon Hitachi, « la plus importante acquisition d’une société Big Data privée », indique-t-il dans un communiqué. La transaction devrait être finalisée en juin 2015.

Pour Hitachi, ce rachat s’inscrit dans un vaste programme stratégique visant à placer HDS, division dédiée aux offres de stockage, au cœur des problématiques liées à l’analyse et à l’usage des très tendance Big Data. Une évolution naturelle en somme, à l’heure de l’analytique et de la complémentarité stockage, gestion des données et infrastructures convergentes.

Pentaho

La Japonais développe d’ailleurs une stratégie baptisée Social Innovation dont l’ambition est de proposer un catalogue de solutions taillées pour l’industrialisation du Big Data, dans un monde très propice à l’usage des données. HDS explique que Social Innovation vise à exploiter et manipuler les données pour rendre « les sociétés plus intelligentes ». A l’occasion de l’Hitachi Innovation Forum qui s’est tenu en novembre dernier à Tokyo, le Japonais avait exposé plusieurs projets censés mettre en musique cette stratégie ambitieuse. Il s’agissait alors d’améliorer les infrastructures urbaines, les complexes industriels, mais également placer HDS comme un pilier technologique de l’Internet des objets. 

L’analytique, au cœur d’une architecture de référence Hitachi

Avec le rachat de Pentaho, HDS fait un grand pas en avant dans cette stratégie. L’éditeur Open Source constitue une brique BI / analytique logique qui vient s’insérer dans cette équation. Pentaho constitue, selon Hitachi, le pilier pour bâtir une plate-forme analytique de référence.

Cette architecture associera les solutions de HDS (comme ses appliances UCP) à Pentaho et à des solutions de partenaires et à d’autres de communauté Open Source. « Il ne s’agit pourtant pas de se lancer sur le marché de la BI avec des solutions en stand-alone (NDR : même si finalement la marque Pentaho sera conservée et continuera ses activités en parallèle), mais plutôt de proposer des offres spécialisées sur du matériel Hitachi, le tout, pré-packagées pour les clients », commente Olivier Rafal, principal consultant au sein du cabinet Pierre Audoin Consultants (groupe CXP).  

Outre l’Internet des objets, ces solutions peuvent également s’insérer dans des problématiques « de production IT pour analyser les logs ou encore effectuer de la maintenance prédictive », poursuit-il. Bref,accélérer les cas d’usage du Big Data en entreprise.

Plus globalement, l’analytique, au-dessus des offres HDS, « représente à coup sûr, une valeur ajoutée clé pour les clients ».  HDS semble d’ailleurs peaufiner cette stratégie en scellant des partenariats avec les acteurs d’Hadoop avec pour ambition d’industrialiser l’usage des Big Data et du framework Open Source en entreprise. Ce qu’il a également concrétisé cette semaine en s’alliant à Hortonworks pour plancher sur des développements communs.

Pentaho, bon à racheter

Dans ce contexte, Pentaho représente un bon choix. Cet éditeur se distingue par une solution intégrée de bout en bout, qui comporte un moteur d’ETL (Kettle), des outils d’intégration de données, de data mining et de visualisation de données.

La société avait pris une forte orientation vers le Big Data en développant une couche d’abstraction nommée Adaptive Big Data.  L’ambition était de permettre de se connecter à tous types de systèmes de données, Hadoop, NoSQL et transactionnel, pour accélérer l’accès aux données et en faciliter la manipulation dans des applications analytiques. « La société avait également développé une stratégie OEM pour promouvoir sa BI embarquée, notamment auprès des fournisseurs de SaaS », ajoute Olivier Rafal.

Il faut également noter que Pentaho a multiplié les efforts pour apparaître sur le segment très porteur du Big Data. D’abord en exploitant plusieurs levées de fonds, mais également en nommant en 2011 Quentin Gallivan, un ex patron d’Aster Data, au poste de CEO, qui a mis en musique depuis cette stratégie de visibilité.

Un marché de BI Open Source qui se concentre

Enfin, et c’est un point clé, ce rachat de Pentaho par Hitachi contribue à modifier un peu plus le paysage de la  BI Open Source. Un paysage très changeant depuis les rapprochements de Jaspersoft et Tibco, et de Actuate et Opentext. L’éditeur italien Spago BI, encore indépendant, pourrait-devenir une cible de premier choix pour un ténor de l’IT ?

« Ce n’est pourtant pas le modèle Open Source qui semble séduire. Dans le cadre de ces rachats, les sociétés conservent les éditions communautaires des solutions, post-acquisition », constate Olivier Rafal. Mais force est de reconnaître qu’aujourd’hui nombre d’outils sont développés à partir de ce modèle de l’Open Source. C’est logiquement, presque naturellement, qu’on se tourne donc vers eux pour combler un manque dans un portefeuille d’offres, conclut-il.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close