LeWeb’08 : fourmillement de start-up innovantes en dépit de la crise

La crise, le prix ou encore la distance – pour un monde dont l’épicentre demeure tout de même la Silicon Valley – n’ont visiblement pas éteint l’enthousiasme des jeunes pousses du Web 2.0. La conférence LeWeb’08 fait salle et programme comble.

leweb08 2 091208Journée d’ouverture en fanfare pour LeWeb’08, la conférence organisée par Loïc Le Meur pour rassembler les acteurs du Web 2.0. Objectif affiché du blogueur français, désormais patron de start-up dans la Silicon Valley, interrogé par France Info à la veille de la manifestation : « faire de Paris le centre du Web mondial pendant 2 jours (…), permettre de stimuler l’écosystème (…) et profiter de l’occasion pour créer des entreprises ». Il revendique d’ores et déjà 1 700 entrepreneurs inscrits représentants 30 pays.

Et, en effet, il y avait du monde dans les travées - en dépit d’un ticket d’entrée quasi prohibitif en ces temps de troubles économiques -, mais également sur scène pour enchaîner les interventions en « session plénière ». Entre les salutations de rigueur, les félicitations sur les projets en cours, pas vraiment le temps de profiter des différentes présentations cependant. On est plus près du show à l’américaine où les interviewers, souvent des stars du blogging IT, mettent en valeur un interlocuteur ravi que de la session de démonstration ou d’évangélisation sur le futur des applications online.

Google et Microsoft : opposition de style

Pour réellement profiter de l’esprit start-up, il valait mieux circuler dans les salles annexes du 104, immense espace ouvert remis récemment à neuf pour accueillir installations et manifestations « tendances » de la rive droite parisienne. Profil bas pour Google qui joue les universitaires studieux en proposant une série de workshop dont il est coutumier autour des développements en ligne… et de son offre AppEngine, plate-forme de développement en ligne.leweb08 3 091208

Autre fournisseur particulièrement en vue : Microsoft, principal sponsor de l’événement et qui pousse son programme BizSpark, récemment lancé, pour soutenir les start-up en phase d’amorçage. Le numéro un du logiciel fait figure de grand-père ayant vu passer la 1ère génération des applications Web. Microsoft accompagne 12 jeunes pousses du 2.0, six françaises et six autres de différents pays dont la Chine et l’Inde.

Aujourd'hui, Sun entrera également en scène. Plutôt discret, puisqu’il ne possède pas de stand en ces périodes de vaste restructuration du groupe, le Californien – star de la 1ère vague Internet côté infrastructure – a décidé de miser sur le concours de start-up, dont les résultats sont dévoilés en fin d’après-midi, en présence de Christine Lagarde, ministre de l’Economie et des Finances. Sun récompensera d'un serveur SunFire x4100 chacun les trois vainqueurs de ce prix, parmi les 30 jeunes pousses évaluées.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close