Microsoft France finance à taux réduit pour soutenir la demande des PME

Répliquant la stratégie du groupe aux Etats-Unis, Microsoft France se lance à son tour dans un soutien de la demande. Cible privilégiée : les PME qui se voient offrir une offre de financement à taux réduit (4,9%). L’éditeur pousse également à la consommation en pratiquant le remboursement sur la gamme Office, fleuron de la marque et surtout génératrice d’une part importante de la marge.

A peine deux semaines après avoir lancé son offensive mondiale de soutien à la demande en proposant un financement à taux zéro pour son progiciel Dynamics, Microsoft revient à la charge en France en proposant aux PME-PMI (de 5 à 1 000 salariés) un financement à taux réduit de 4,9 % sur l’ensemble de ses autres produits. Il s’agit, selon Bertrand Launay, Directeur PME-PMI de Microsoft France, d’aider ces entreprises « à préserver leur trésorerie tout en continuant à investir pour préserver leur compétitivité ». Microsoft Financing, la banque du groupe présente en France depuis deux ans, va donc proposer jusqu’au 31 mars 2009 cette offre agressive réservée aux licences Open de l’éditeur à partir d’un investissement de 7 500 €.
Pour Bertrand Launay, l’effort consenti sur les propres fonds de Microsoft est important dans la mesure où « actuellement les taux standards sont au dessus de 8% voir proche de 10% ».  Certes, reste que comme le géant est assis sur une pile de cash conséquente et que les marché financiers jouent au yo-yo, mobiliser une partie de son cash pour doper les ventes tout en percevant 4,5% de rémunération n'est sans doute pas une si mauvaise affaire...

Soutenir à tout prix les investissements


Surtout l’éditeur souhaite à tout prix soutenir la demande alors que l’ensemble des études récentes montrent que les préoccupations des DSI et des directions générales ont changé du tout au tout avec une priorité forte accordée à la réduction des coûts. Une politique qui aurait déjà porté ses fruits au Royaume Uni où une offre du même type est proposé depuis un mois, toujours via Microsoft Financing. Selon Bertrand Launay « la demande a explosé. En France on prévoit même de renforcer le back office en multipliant sa structure par quatre pour répondre au plus vite aux demandes des clients ».

Du côté de Dynamics, l’offre proposée depuis le 13 novembre dernier a déjà suscité l’ouverture d’une trentaine de dossier de financement. Réservée au progiciel de l’éditeur, elle propose jusqu’au 20 mars un financement à 0% de taux d’intérêt pour des investissements d’un montant compris entre 15 500 et 775 000 €. « 30 dossiers, c’est un nombre important et surtout cela nous a permis de débloquer des situations où les clients se montraient hésitant étant donnée la conjoncture ». D’où l’idée de pousser les feux avec l’offre de taux réduit spécifique à la France.
Le dispositif de financement se double d’une politique promotionnelle. Dès les premiers signes de crise, début septembre, l’éditeur avait décidé de proposer un dispositif de remboursement sur la base de coupons pour les acheteurs pros, notamment sur la suite Office. Un remboursement pouvant aller jusqu’à 2 500 €. Depuis le 24 novembre, le coupon est passé à 5 000 € et l’opération devrait durer un mois, s’achevant le 26 décembre. Une campagne de communication devrait relayer l’offre.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close