Avec l'Opteron 4100, AMD propose le premier processeur serveur à moins de 100 $

Après le lancement de ses puces haut de gamme Opteron 6100 en mars dernier, AMD s’attaque au marché des serveurs d’entrée de gamme et des serveurs en cloud avec les tous nouveaux Opteron 4100, des puces qui offrent un rapport performance/prix/consommation détonnant face aux Xeon 3400 et aux Xeon 5600 d’entrée de gamme d’Intel. Le premier modèle d'Opteron 4100 est en effet vendu moins de 100 $.

Après le lancement de ses puces haut de gamme Opteron 6100 en mars dernier, des puces dont la mission est d'affronter de façon frontale les Xeon 5600 et les Xeon 7500 d'Intel, AMD a annoncé mercredi 23 juin le lancement de ses puces serveurs d'entrée de gamme Opteron 4100.

Avec cette nouvelle famille de processeurs, AMD propose une offre conçue sur mesure pour le marché des serveurs d’entrée de gamme mais aussi et surtout pour celui des serveurs destinés aux grandes fermes web, aux hébergeurs et aux infrastructures en nuage. Ce faisant, AMD prend en tenaille l'offre d'Intel avec un argument prix détonnant, puisque le plus économique des Opteron 4100 et vendu 99$ soit environ 80 € HT.

De quoi sérieusement bousculer l'offre d'entrée de gamme d'Intel, qu'il s'agisse des Xeon 3400 (mono-socket) ou des versions "économiques" des Xeon 5600 (bi-socket).

Une architecture et des fonctionnalités identiques à celles des Opteron 6100


Les Opteron 4100 partagent la même architecture que les Opteron 6100. En fait, les derniers nés d’AMD ne sont rien d’autre qu’un demi Opteron 6100 - une puce conçue par assemblage de deux puces hexacoeurs. Les deux puces sont d’ailleurs fabriquées en utilisant le processus de gravure à 45 nm de GlobalFoundries, le partenaire de gravure d’AMD.

Comme l’Opteron 6100, le 4100 embarque un contrôleur mémoire DDR3 (limité à deux canaux en parallèle contre 4 pour les Opteron 6100) et un contrôleur de bus point à point Hypertransport 3. La principale différence est que le 4100 n’a que deux liens hypertransport et est donc limité à des configurations bi-socket, alors que l’Opteron 6100 supporte les configurations quadri-socket. Une autre différence importante est la consommation, puisqu’AMD a encore réussi à optimiser la consommation électrique du 4100 par rapport au 6100.

Le dernier-né d’AMD consomme ainsi selon les modèles entre 32 et 75 W. Enfin, le prix est aussi une variable importante puisqu'avec un prix d'entrée de gamme de 99 $, la gamme Opteron 4100 affiche un prix encore jamais vu pour ce qui reste une vraie puce serveur avec ses fonctions avancées de gestion de la virtualisation, de virtualisation d’entrées/sorties et de gestion de l’énergie.

Conçus pour le cloud et pour les serveurs économiques

Ces caractéristiques permettent à AMD de positionner les Opteron 4100 sur un segment radicalement différent de celui des Opteron 6100. Alors que ces derniers visent plutôt le marché des serveurs d’entreprises et des applications critiques, l’Opteron 4100 vise plutôt le marché des serveurs des serveurs web, des hébergeurs et des grandes fermes en nuage. Il est aussi positionné par AMD en frontal des Xeon 3400 et autres Core i pour les serveurs d’entrée de gamme.

opteron4100

La gamme Opteron 4100 se compose de neuf puces cadencées de 1,7 à 2,8 GHz. Comme le montre le tableau ci-dessus, ces puces sont classées en trois sous-familles, les Opteron 4100 standard, les versions HE et les version EE. Les Opteron HE (pour Highly Efficient) ont une consommation typique de 50 W, tandis que les versions EE plafonnent à 32 W. Dans tous les cas, ces puces sont conçues pour offrir un bien meilleur rapport prix/performance/consommation que les Opteron 6100, ce qui devrait naturellement séduire les grands hébergeurs et opérateurs de fermes web cherchant à construire des infrastructures à très haute densité et à un coût minimum. Pour ces clients, le prix et la faible dissipation thermique sont en effet des arguments essentiels.

Or, AMD promet qu’un rack peuplé de 42 serveurs bi-socket Opteron 4100 ne devrait pas nécessiter plus de 5,5 KVA de puissance. Le tout en conservant des performances importantes puisque selon AMD, un serveur bi-socket équipé de deux puces Opteron 4164 EE - c’est à dire une version basse consommation - devrait offrir une performance supérieure à 400 000 bops au benchmark SpecJBB. A titre de comparaison, un serveur équipé du haut de gamme des puces Monosocket Intel, le Xeon 3470, a un score d’environ 275 000 bops au benchmark SpecJBB, mais la seule puce Xeon a une consommation TDP de 95 W (les prix respectifs des deux puces sont de 698 $ et 589 $).

Des premiers serveurs signés Acer, Dell, HP, SGI, SuperMicro ou Tyan

Sans surprise, les grands fabricants taiwanais de cartes mères devraient proposer dans les prochaines semaines des cartes mères et des plates-formes serveurs utilisant les nouvelles puces (c’est notamment le cas de Gigabyte, MSI, Super Micro et Tyan). Mais les grands constructeurs ne devraient pas être en reste. Acer a déjà annoncé son intention d’utiliser la puce dans un serveur tour et dans un serveur dense. Dell, via sa division DCS - qui conçoit des serveurs spécifiquement pour les grands hébergeurs et opérateurs internet et qui représente une portion significative des ventes de serveurs du constructeur - va lui aussi créer des designs à base d’Opteron 4100. Le Texan devrait être imité dès le second semestre par HP qui proposera lui aussi des designs à base de puces Opteron 4100 pour les datacenters d’hébergeurs. D’autres constructeurs, tels que SGI devraient se joindre à cette liste au second semestre.
AMD entend aussi pousser les puces 4100 sur le marché de l’embarqué pour des équipements réseau, des baies de stockage ou des appliances de sécurité.

Il est à noter que l’Opteron 4100 n’est que la première étape de l’offensive d’AMD sur l’entrée de gamme, une offensive qui vise à prendre en tenaille le coeur de l’offre serveur d’Intel. En 2011, le fondeur remplacera en effet les Opteron 4100 par une nouvelle génération de puces économiques (nom de code Valencia) s’appuyant sur le coeur Bulldozer. Ces puces disposeront de 6 à 8 coeurs selon les modèles et s’inséreront dans le même socket que les actuels Opteron 4100, le socket C32.

Pour approfondir sur Processeurs et composants

- ANNONCES GOOGLE

Close