Dell et HP complètent leurs gammes de serveurs pour les PME

Dell et HP ont profité de la journée d'hier pour compléter leurs gammes de serveurs à destination des PME. Chez HP, la nouveauté est un petit serveur compact, le Proliant MicroServer, tandis que Dell dévoile une offre plus complète comprenant deux serveurs rack à base de puces Opteron 4100, un nouveau serveur de stockage NAS et une gamme de points d'accès sans fil pour PME sur base de technologie Aruba.

HP et Dell ont annoncé hier un renforcement de leurs offres pour les PME en dévoilant un nouveau serveur pour le premier et une série de serveurs, solutions de stockage et offres de réseaux sans fil pour le second. Des solutions qui s'adressent toutefois à des segments de marché différents puisque le nouveau serveur d'HP vise plutôt les TPE de 1 à 10 salariés, tandis que les produits présentés hier par Dell visent le coeur du marché PME (de 20 à 200 utilisateurs).

Un nouveau serveur compact en forme de cube chez HP

Chez HP, la préoccupation du moment est aux PME avec la stratégie dite "Just Right IT" (littéralement, "l'informatique jusque comme il faut"). Cette stratégie, annoncée début septembre, se concrétise aujourd'hui avec le lancement d'une nouvelle famille de serveurs dans la gamme Proliant, les Proliant MicroServer. Le premier modèle de la gamme (ce qui veut dire qu'il y en aura sans doute d'autres) est un serveur très compact (en fait quasiment un cube de 25 cm de côté) qui s'adresse aux TPE de moins de 10 salariés et se veut le premier serveur de l'entreprise.

Le Proliant MicroServer est construit autour des puces 64 bit à basse consommation Athlon NEO II d'AMD à 1,3 GHz, habituellement utilisées pour les ultraportables. Il s'agit d'un choix peu orthodoxe pour un serveur. Mais HP met en avant la très faible consommation (15 W pour le processeur) et surtout le silence de la machine. Un point important pour une TPE dans laquelle le serveur cohabitera avec les salariés. Comme le MicroServer appartient à la gamme Proliant il hérite de certains attributs traditionnels d'un serveur HP et notamment le support de la mémoire ECC, la possibilité de gérer jusqu'à 4 disques durs 2'5 pouces en configuration Raid 5 et le support de la virtualisation. Il peut aussi être administré à distance via une carte de management optionnelle.

Selon HP, le Proliant MicroServer est certifié pour fonctionner avec Windows Server 2008 R2 et avec Red Hat Entreprise Linux 5. Son prix débute à 265 € HT sans système d'exploitation.

Dell adopte l'Opteron 4100 dans ses offres serveurs pour PME

Côté Dell les annonces PME visent plutôt les PME de 20 à 100 salariés. Là encore, ce sont les puces d'AMD qui sont à la manoeuvre. Mais cette fois-ci il s'agit de processeurs plus classiques, à savoir les derniers Opteron 4100 à six coeurs. Dell est, après Gateway, le second grand constructeur à adopter ces puces dans des serveurs (et il sera sans doute rapidement suivi par HP). Comme l'explique Ludovic Leve, le Directeur Solutions et Infrastructure de la division PME-PMI de Dell France, les deux serveurs PowerEdge R415 et R515 annoncés par le constructeur viennent compléter en entrée de gamme l'actuelle R715 à base de puces Opteron 6100.

Ces machines bi-processeur au format Rack (1U pour le R415 et 2U pour le R515) disposent des même fonctionnalités avancés que leur homologues de haut de gamme à savoir des alimentations redondantes, des disques échangeables à chaud, une gestion avancée de l'énergie et un contrôler d'administration avancé (le Lifecycle COntroler) qui permet de simplifier l'installation et la supervision du serveur. Les prix du R415 débutent à 999 € HT avec un processeur tandis que ceux du R515 débutent à 1299€. Pour Ludovic Leve, il s'agit là de prix extrêmement compétitif pour des serveurs de cette classe, un prix qui doit beaucoup à l'agressivité retrouvée d'AMD sur ce segment face aux puces Xeon 3400 d'Intel.

Les deux machines devraient être disponibles le 11 octobre prochain et supporteront les principaux OS du marché. Notons également que ces machines pourront être vendues avec une version OEM de Microsoft System Center Essentials 2010, l'outil de supervision de serveurs, d'administration des postes clients et de gestion de la virtualisation pour PME de Microsoft.

Un serveur de stockage très classique et des points d'accès Wi-Fi intelligents
S'il s'intéresse aux serveurs pour PME, Dell n'en oublie pas le stockage et les réseaux. Le lancement des PowerEdge R415 et R515 s'accompagne ainsi de celui d'une baie de stockage NAS d'entrée de gamme sous Windows Storage Server 2008, le Powervault NX200, et d'une nouvelle famille de points d'accès Wi-Fi basés sur la technologie d'Aruba.

Le Powervault NX200 est motorisé par une puce Celeron d'Intel et peut accueillir jusqu'à 4 disques 3,5 pouces de 2 To en configuration Raid 5. Il est toutefois limité au support du protocole de partage de fichiers CIFS, Dell réservant le support d'iSCSI à son grand frère le NX300. Alors que de plus en plus de constructeurs proposent des systèmes de stockage PME offrant à la fois le support des protocoles NAS standards (CIFS et NFS) et celui d'iSCSI (pour la virtualisation), le choix de Dell d'ignorer NFS et iSCSI parait curieux. D'autant que le prix du NX200 n'est pas vraiement donnée puisqu'il coûte environ 2000 € HT avec 4 disques de 1To. Un tarif qui n'est guère compétitif face à la kyrielle de serveurs PME siglés Iomega (EMC) ou Synology. Mais pour Ludovic Leve, le Powervault NX200 n'est pas en concurrence avec ce genre d'appliances "d'entrée de gamme". Notons cependant que les appliances en questions sont certifiées pour fonctionner avec VMware et Hyper-V, ce que ne peut certainement pas affirmer le NX200.

Terminons avec la nouvelle gamme de bornes PowerConnect W, une gamme complète de points d'accès et de contrôleurs Wi-Fi basés sur la technologie Aruba (qui permet une gestion très précise du spectre radio et donc une optimisation des points d'accès). Selon Dell, un contrôleur de base à 1190 € permet de gérer jusqu'à 8 points d'accès (320 € HT l'unité) pour un maximum de 256 utilisateurs simultanés. Des prix qui, s'ils sont supérieurs à ceux d'un point d'accès basique, sont raisonnables pour des points d'accès intelligents disposant de fonctions avancées de gestion de la qualité de service et de la sécurité.

Pour approfondir sur LAN - WLAN

- ANNONCES GOOGLE

Close