Salesforce place la collaboration façon Facebook au cœur de sa plate-forme

Un mur, des flux liés à des utilisateurs, des documents ou à des événements dans des applications. Les utilisateurs de Facebook ne seront pas dépaysés par la brique collaborative de Salesforce, Chatter, lancée aujourd'hui. La solution est intégrée au cœur de l'offre du spécialiste du CRM en mode Saas.

chatterhomeCopier l'interface de Facebook en l'adaptant aux besoins de l'entreprise. Si nombre de fournisseurs s'inspirent du premier réseau social pour leurs offres collaboratives, aucun n'a probablement encore singé aussi explicitement la star des réseaux sociaux que Salesforce avec Chatter. Dévoilée lors de la dernière conférence utilisateurs de l'éditeur, en novembre dernier, cette brique collaborative est mise en service aujourd'hui, après une phase de test qui a impliqué plus de 5 000 entreprises clientes de l'éditeur de CRM en mode Saas. Chatter est proposé gratuitement aux 77 300 clients de Salesforce, qui y ont accès via une mise à jour de la plate-forme (il leur suffit d'activer le service). Il est également disponible sous la forme d'un service isolé (pour 15 $ par utilisateur et par mois).

S'inspirer de Facebook : un impératif pour Salesforce

Croisé hier à Paris, Alexandre Dayon, un Français ancien de BO et de Instranet (société rachetée par Salesforce en 2008) qui a pris la tête du navire amiral du groupe (le CRM), voit en cette nouveauté une rupture fondamentale : "c'est un changement de génération pour notre plate-forme. Salesforce a été créé en 1999 autour de l'idée de Marc Benioff (le fondateur et patron de Salesforce, NDLR) qui voulait monter un projet capable de répondre à la question : pourquoi les applications d'entreprise ne ressemblent pas à Amazon.com ? Dix ans plus tard, pour Marc Benioff, il s'agit désormais de répondre à la question : pourquoi les applications d'entreprise ne ressemblent-elles pas à Facebook ? C'est ce qu'il appelle l'impératif Facebook."

[Lire notre dossier sur le collaboratif]

Au-delà des visions grandiloquentes dont Salesforce est coutumier, Chatter arrive intégré au cadre applicatif de Force.com, le système de Paas (Platform-as-a-service) du fournisseur mis à jour dès la semaine dernière pour prendre en compte l'arrivée de la brique applicative. "Toutes les applications présentes sur notre notre plate-forme peuvent donc en bénéficier, explique Alexandre Dayon. Et toutes les règles de sécurité instanciées dans les applicatifs y sont propagées."

Suivre un compte client via des flux

a dayonEn plus de cette intégration de bas niveau - qui apparaît comme l'un des principaux intérêts de Chatter -, la plate-forme dispose aussi d'API permettant de créer des liens avec d'autres applications - y compris celles installées sur site - afin d'afficher des alertes sur les "murs" des utilisateurs. "Chatter revient à créer un mur pour chaque profil d'utilisateur, pour suivre l'activité des applicatifs ou celle liée à des documents en plus de celle relative à d'autres utilisateurs", explique Alexandre Dayon (en photo ci-contre). Une façon de se tenir informé, via des flux, de l'avancée d'une opportunité d'affaire ou de tel compte client.

Chatter sera par ailleurs accompagné d'une plate-forme d'échange d'applications sur laquelle les intégrateurs pourront mettre à disposition des modules. 35 applications sont disponibles dès l'ouverture du service, dont celle de l'éditeur français Cameleon (spécialiste de la configuration d'offres et de produits, anciennement dénommé Access Commerce).

En complément :

- Dossier : dans la foulée de l'e-mail, le collaboratif migre vers le Saas

Pour approfondir sur Outils collaboratifs

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close