Interopérabilité : Microsoft publie le code source d'outils pour lire les fichiers PST Outlook

Microsoft a publié en début de semaine deux projets Open Source permettant de simplifier l'accès aux fichiers de message au format .PST. Ce format, utilisé notamment par Outllok, a longtemps été un obstacle à l'interopérabilité entre les outils de messagerie de Microsoft et les outils tiers.

Microsoft veut faciliter l'accès aux bases de messages Outlook par des éditeurs tiers. En début de semaine, l'éditeur de Redmond a publié, sur son site de développement Open Source CodePlex, le code de deux projets libres - sous licence Apache 2.0 -, dont l'objectif est de permettre à des développeurs tiers d'accéder au contenu des fichiers .PST (pour Personal Storage Table). Ce format est utilisé par Outlook pour l'archivage local de messages Exchange, mais aussi pour le stockage de messages IMAP ou POP3 (pour mémoire, les fichiers PST sont situés en général dans le dossier c:Documents and SettingsuserLocal SettingsApplication DataMicrosoftOutlook). La mise en ligne de ces deux projets intervient trois mois après la publication par Microsoft sur le site MSDN de la documentation complète du format PST, dans le cadre de son Open Specification Promise.

Le premier projet publié sur CodePlex est un SDK (Software Development Kit) permettant d'accéder au contenu d'un fichier PST. Le projet se compose en fait d'un jeu de librairies multiplateformes permettant de lire les informations contenues dans un fichier .PST et ce, quel que soit le niveau (arborescence complète, message, pièce jointe....). Le second projet est un analyseur de structure de fichiers .PST qui permet à un développeur d'obtenir une représentation visuelle de la structure des données au sein du fichier.

Se passer d'Outlook pour accéder au contenu des fichiers .PST

Le code publié par Microsoft devrait simplifier le travail des éditeurs tiers souhaitant s'intégrer avec Outlook en accédant directement à la base de messages locale. Il devrait surtout faciliter la vie des éditeurs de logiciels concurrents souhaitant importer le contenu de la base Outlook dans leur propre logiciel. Jusqu'alors, ces développeurs devaient procéder par ingénierie inverse pour accéder aux fichiers PST. Ils pouvaient aussi utiliser l'API MAPI mise en oeuvre par Microsoft dans Outlook, mais il fallait pour cela qu'Outlook soit installé sur le PC.

C'est cette dépendance que suppriment les deux projets libres publiés cette semaine. De facto, Outlook ne sera plus nécessaire pour accéder au contenu d'un fichier PST, ce qui devrait aussi simplifier l'importation de fichiers PST sur des plates-formes non Microsoft, comme Linux ou Mac OS X (d'ailleurs le code publié est compilable avec Visual Studio et avec gcc 4.4).

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close