Google transforme Outlook en porte d'entrée de Gmail... Une pierre dans le jardin de Ms Exchange

Cibler Exchange. Google a publié un module de synchronisation qui vient relier Outlook à Gmail. Disponible uniquement pour les éditions payantes des Google Apps, ce plug-in doit venir chasser sur les terres de Microsoft. Et subtiliser des parts de marché au serveur de messagerie du premier éditeur mondial.

Google met les pieds dans le plat en matière de migration vers ses Apps, sa suite d'outils collaboratifs online. Dans le but de faire économiser aux entreprises le coût des licences Exchange, sans modifier l'environnement de travail préféré des utilisateurs - Outlook -, la firme de Mountain View a publié hier Google Apps Sync for Microsoft Outlook. Un plug-in pour le client de messagerie Microsoft qui permet d'utiliser le client du premier éditeur mondial tout en utilisant Gmail comme serveur de messagerie. Rendant alors inutile Exchange, le serveur de messagerie de Redmond.

Le module permet ainsi de synchroniser les messages, l'agenda et les contacts entre les plates-formes Gmail et Outlook, et ce en toute transparence pour l'utilisateur, promet Google. Le module Apps Sync for Microsoft Outlook est disponible pour les abonnés à l'édition payante des Google Apps que le groupe commercialise 50 euros par utilisateur et par an. Il sera également disponible pour l'édition réservée au monde de l'éducation.

Conserver les habitudes des utilisateurs

Si Gmail a, semble-t-il, séduit un large pan du grand public, les entreprises sont elles souvent liées à des applications professionnelles plus traditionnelles, comme le couple Outlook / Exchange, rappelle en substance Google sur son blog. Notons qu'Outlook – et son interface familière - est également ancré dans les habitudes des employés. « C'est ainsi pour eux que nous avons développé Google Apps Sync for Microsoft Outlook », ajoute un Google taquin sur ce même blog.

Outre la gestion des e-mails, le module de Google donne accès à la consultation du statut (libre ou occupé) de l'agenda et à la liste de contacts, « facilitant la planification de réunions avec des collègues, qu'ils utilisent le calendrier d'Outlook ou Google Agenda », indique la firme de Mountain View.

Transition en deux clics

La synchronisation des e-mails entre les deux environnements s'effectue par le protocole GDATA qui repose sur l'outil de synchronisation offline de Google, Gears. Ecartant ainsi le protocole IMAP, souvent pointé du doigt pour ses problèmes de performances. Google avait ajouté le support de IMAP à Gmail pour répondre à un besoin des professionnels en avril 2007. Puis, un mois plus tard, toujours dans sa stratégie de séduire les entreprises avait publié une API (interface de programmation) permettant de synchroniser tous les clients de messagerie avec Gmail.

La firme pousse aujourd'hui sa réflexion plus loin, en fournissant avec ce plug-in des options d'administration pour faciliter la migration depuis Exchange vers Gmail. Le groupe de Mountain View promet une procédure de transition en deux clics, qui récupère les données des comptes stockées sur le serveur ou le client Microsoft, pour les basculer vers les serveurs Gmail. L'utilisateur bascule les fichiers .PST Exchange et Outlook vers les infrastructures de Google.

Dans sa présentation, Google cible clairement Exchange de Microsoft, ainsi que les coûts de licences et d'intégration généralement associés. Guy Creese, analyste au Burton Group, a déclaré à nos confrères de Network World qu'avec ce plug-in, « les utilisateurs devraient économiser deux licences Microsoft, une pour Exchange et une autre pour la licence CAL du client nécessaire pour l'accès au serveur ». De quoi faire réfléchir plus d'un DSI en ces temps de restrictions budgétaires.

A lire aussi :

Valeo roule pour les Google Apps... mais sans soulever le capot

Google amène le scripting pour mieux intégrer et automatiser ses Apps

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close