Citrix étend son offensive sur le Cloud

Bien que pouvant apparaître en second plan - il a fallu attendre le second keynote de Synergy pour que le sujet soit abordé - le Cloud est bien dans la stratégie de Citrix. Pour preuve, sept solutions qui visent à en accélérer l’adoption. Et, accessoirement, à aider les entreprises à sortir du doute : cloud ou pas cloud ? privé ou public ? les deux, ou hybride ? Quant à savoir si la sauce prendra, selon le principal intéressé, c’est déjà le cas.

Pour Mark Templeton, PDG de Citrix, la question du cloud et, surtout, de la dichotomie entre nuage public et nuage privé se résume à «savoir quelle part de votre infrastructure vous souhaitez avoir sur site, en interne, et quelle part vous voulez déporter sur une base dynamique et élastique.» Et, pour lui, «chaque entreprise arrivera à sa propre réponse.» Du coup, l’éditeur entend propose «une approche concrète, pragmatique, pour tirer profit du Cloud», à la fois en termes d’économies et de souplesse. Mais pas de manière brutal mais plutôt "évolutive."

Des offres taillées pour les revendeurs

En clair, il s’agit, toujours selon Mark Templeton, de «mettre à la disposition de nos partenaires nos infrastructures» afin que ceux-ci puissent développer, dessus, des services commerciaux. Sans rentrer dans le détail, le PDG de Citrix indique avoir «adapté» les conditions tarifaires et de licence à cette nouvelle logique marketing. 460 fournisseurs de services auraient déjà, depuis 12 mois, adhéré à la démarche, à commencer par CSC (DaaS) ou encore Softlayer (IaaS pour la migration et les environnements de démonstration), Terremark (avec Netscaler, pour les gestion de la conformité réglementaire) et Carpathia (développement et test). 

Répondre à l’ensemble des cas d’usage

cl pocConcrètement, Citrix entend permettre à ses partenaires de proposer des offres de migration transparente de leurs applications dans le cloud (On-Boarding), des environnements de développement et de test à la demande, des solutions de reprise d’activité en cas d’incident - en alternative à la mise en place d’un site de secours -, de gestion de la conformité réglementaire - avec gestion stricte de la sécurité des données -, de fourniture d’applications à la demande - transformant des applications client lourd en applications SaaS -, de fourniture de postes de travail virtualisés à la demande, ou encore d’environnements de démonstration produits.

L’ensemble s’appuie notamment sur CloudAccess, la solution de Citrix pour une authentification unique après des services Web et des applications SaaS/IaaS. S’ajoute notamment à cela Open Cloud Framework - pour la gestion des stratégies, le provisionning et la gestion du cycle de vie des services avec, en particulier, le support d'Open Virtualization Format pour les images  -, et CloudBridge - pour l’établissement d’un tunnel sécurisé entre cloud externe et infrastructure de l’entreprise.

Les partenaires suivront-ils ?

Pour Citrix, il s’agit donc de proposer à ses partenaires de commercialiser 7 offres «correspondant à des cas d’usage», précise Steve Shah, directeur produits chez l’éditeur, quand bien même certaines offres pourraient paraître redondantes. Des offres personnalisables par les partenaires. De quoi leur permettre d’être «concurrents sur autre chose que simplement les prix.» Surtout, Steve Shah souligne que, pour Citrix, il n’est «pas question de développer une offre de type Platform as a Service tel que Google App Engine ou Force.com [proposé par Salesforce, ndlr] ; il s’agit plus d’Infrastructure as a Service.»

Reste que, pour l’heure, Citrix ne dispose pas des partenaires nécessaires pour couvrir l’ensemble du panel des sept services. En particulier pour les offres de reprise d’activité. Mais des annonces seraient à attendre à brève échéance. Steve Shah souligne d’ailleurs l’intensité des efforts de l’éditeur pour étendre l’éventail de partenaires associés à ces offres. 

Pour approfondir sur Administration et supervision du Cloud

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close