Projet Avalon, le grand oeuvre de Citrix pour le poste de travail ?

Un prolongement logique, une nouvelle brique d’un ensemble qui brille de plus en plus par sa consistence. C’est à cela que s’apparente le projet Avalon dévoilé par Citrix à l’occasion de sa grand messe annuelle, Synergy. L’étape ultime, avec le poste de travail, d’une approche globale du Cloud Computing qui avait déjà montré toute sa cohérence à l’automne dernier sur un autre terrain, celui de l’IaaS.

Certains pensent Cloud à travers trois dimensions distinctes : l’infrastructure, les applications, les plateformes. Chez Citrix, c’est manifestement une approche globale qui est à l’oeuvre avec, comme premier point central évident, la notion de service, dans le mode de consommation mais aussi dans le provisioning. Et cela depuis le centre de calcul jusqu’au poste de travail, en intégrant la notion de mobilité - ou de consumérisation - à moins qu’elle ne soit déjà au centre de la réflexion. 

De fait, à l’automne dernier, Mark Templeton avait, lors de l’édition européenne de Synergy, mis clairement en évidence la manière dont une grande partie de l’offre de l’éditeur s’articule autour d’une même logique. C’était avec l’annonce des CloudConnectors, des connecteurs qui devaient permettre d’accélérer les échanges dans des architectures géographiquement distribuées à la mode Cloud pour optimiser l’accès aux applications, aux sources de leurs données, entre sites d’une entreprise mais aussi dans ses liens avec des prestataires externes. Ce lancement s’intégrait plus largement dans la stratégie de Citrix avec, notamment, le composant CloudBridge, présenté il y maintenant un an, et qui permet d’intégrer et de provisionner de manière aussi transparente que possible des ressources IaaS externes à une infrastructure Cloud. 

Avant-hier, à l’occasion de l’ouverture de l’édition américaine de Synergy, Citrix a franchi une nouvelle étape, avec une discrétion toute relative.

2012 copieJouant une partition sensiblement inspirée d’un certain Steve Jobs, Mark Templeton a présenté le projet Avalon comme un «one more thing» qu’il aurait presqu’oublié d’annoncer à l’occasion de sa keynote. Personne n’est dupe, bien sûr. D’autant qu’il s’agit probablement de l’annonce la plus importante de l’éditeur pour l’événement. Le concept est simple - et ne manquera pas de rappeler certaines offres existantes sur le marché hexagonal, dont celle d’Orange Business Services : il s’agit de produire une infrastructure logicielle de bout en bout, permettant de fournir des applications et des postes de travail Windows sous la forme d’un authentique service. Bref, donner les moyens aux fournisseurs de services de concrétiser la promesse du desktop as a service.

Basé sur XenDesktop et Flexcast, le projet Avalon vise à permettre de gagner une nouvelle couche d’abstraction, en oubliant l’hyperviseur et en s’appuyant sur une couche d’IaaS, pour livrer des postes de travail. 

L’un des points clés de la pile logicielle est celle de l’orchestration qui doit permettre, via une console d’administration unique, de gérer les postes de travail, de configurer des fermes de serveurs, de définir des modèles, etc. Le tout devant être pleinement automatisé pour ne se présenter, au client, que sous la forme d’un portail de self service. Le tout en supportant tout une variété d’infrastructures de serveurs et de services d’IaaS. Avec migration, augmentation de puissance, etc..., à la volée, comme il se doit.   

De nombreuses briques de l’offre de Citrix doivent être mises à contribution : CloudBridge pour la connectivité, ShareFile pour les services associés aux données, CloudPortal pour l’automatisation des processus, et CloudGateway pour le magasin applicatif d’entreprise. Et bien sûr CloudStack pour les déploiements multitenants. 

Lors de son intervention, Mark Templeton a indiqué que l’éditeur travaille en fait à ce projet depuis plus de deux ans. Renseignements pris auprès de l’un des principaux intéressés, le composant central d’orchestration ferait l’objet de développements depuis près de deux ans et demi. Et le Pdg de Citrix d’indiquer être «très content que le travail de ces équipes puisse enfin être dévoilé au grand jour ». Pour lui, le projet Avalon est en avance de phase : «vous l’attendez sans même véritablement le savoir », a-t-il lancé à l’assistance, ajoutant que «notre métier, c’est de nous projeter dans le futur ». Et ce futur, pour lui, c’est de «fournir des applications et des postes de travail Windows en mode service ». Si tant est que Microsoft suive sur le terrain des licences. Mais c’est un autre sujet...

En attendant, le projet Avalon apparaît déjà bien avancé : il doit entrer en phase bêta ouverte aux clients de l’éditeur dans le courant du second semestre 2012.

Pour approfondir sur Administration et supervision du Cloud

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close