Sauvegarde sur bande : LTO-5 passe les 1,5 To et concurrence IBM et Oracle

L'arrivée des premiers lecteurs de bandes LTO-5 signés HP et Quantum permet à la technologie Linear Tape-Open de franchir la barre des 1,5 To de capacité native et de devenir la plus capacitive des technologies de bande, devant les formats propriétaires d'IBM et Oracle. Surtout l'augmentation de capacité et un prix raisonnable devrait soulager nombre d'entreprises qui peinent de plus en plus à sauvegarder et archiver leurs données à des coûts raisonnables.

En une dizaine d'années, la technologie de sauvegarde sur bande LTO (Linear Tape-Open) s'est imposée comme le standard du marché pour le backup sur bandes des systèmes ouverts. Développée à l'origine par un consortium de société dont HP, IBM et Seagate, rejoints tardivement par Quantum après l'abandon du DLT son propre format de bande - et le rachat de l'activité bande de Seagate, rebaptisée entre-temps Certance -, la technologie LTO vient de connaitre sa cinquième itération avec le lancement par HP et Quantum de leurs premiers lecteurs LTO-5 Ultrium. Avec cette nouvelle génération, l'objectif des constructeurs est de répondre aux besoins croisssants de capacité des utilisateurs mais aussi d'abaisser le coût du Gigaoctet sauvegardé afin de laisser à distance les systèmes de stockage à base de disque.

1,5 To de capacité non compressée et un débit natif de 140 Mo/s
LTO-5 propose une capacité native de 1,5 To et un débit de 140 Mo/s. Ces chiffres sont doublés dans le cadre d'une compression d'un facteur 2 pour 1. LTO-4 avait une capacité native de 800 Go et un débit de 120 Mo/s. A titre de comparaison, LTO-5 se positionne de façon assez crédible face aux deux dernières technologies de bande propriétaires haut de gamme, signé IBM et Oracle (ex-Sun/StorageTek).

LTO-6 : fin de la route ou grand bond en avant ?
En 10 ans, le consortium LTO a livré cinq générations de lecteurs de bande LTO et sa roadmap en affiche encore une de plus. Le premier lecteur LTO est apparu en 2000 avec une capacité de 100 Go et un débit de 20 Mo/s. En 2002, LTO-2 a doublé les performances et la capacité et LTO-3, lancé fin 2004 a fait de même.
Présentés à la mi 2007, les premiers lecteurs LTO-4 on porté la capacité à 800 Go natifs et le débit de sauvegarde à 120 Mo/s. Avec le lancement au mois d'avril 2010 des premiers lecteurs LTO-5, le consortium reste sur une trajectoire relativement linéaire pour la capacité, avec 1,5 To de capacité native, mais semble peiner à doper les performances avec un maigre gain de 20 Mo/s à 140 Mo/s.
Sur la roadmap officielle du consortium LTO, il ne reste plus qu'une génération, LTO-6 avec une capacité native annoncée de 3,2 To et un débit cette fois-ci singulièrement dopé à 270 Mo/s. Avec une question en suspens : LTO-6 marquera-t-il la fin de la route pour la technologie ou un nouveau départ avec une nouvelle roadmap ? s'ils suivent leur calendrier actuel, les membres du consortium ont encore 2 à 3 ans pour répondre à la question.
Cliquez pour dérouler

Le premier a lancé à la mi-2008 son TS1130, un lecteur de bande de 1 To de capacité native qui n'est autre que la troisième génération de lecteur 3592 (qui lui même à succédé aux formats 3590 et 3480). Sun de son côté a lancé à la même époque le T10000B -successeur du T10000A de 500Go de capacité. Le TS1130 est un peu plus véloce que LTO-5 avec 160 Go/s de débit tandis que le T10000B plafonne à 120 Go/s.
Proposés en interface SAS et Fibre Channel, les nouveaux lecteurs LTO-5 peuvent selon HP  stocker jusqu’à 3To de données (avec compression 2:1) par cartouche en moins de trois heures. C’est deux fois les performances de la génération précédente.


Selon IDC, plus de 3,3 millions de lecteurs LTO auraient été vendus dans le monde depuis le lancement de la technologie en septembre 2000. Plus intéressant, 800 000 lecteurs auraient été livrés au cours des seuls 18 derniers mois. Malgré la crise et  la montée en puissance de la sauvegarde sur disque, la bande et son coût modeste, reste un support incontournable pour nombre d'entreprises. Notons à ce propos que les lecteurs LTO-5 sont particulièrement abordables par rapport aux lecteurs propriétaires. Ainsi un lecteur LTO-5 HP Storageworks est vendu un peu moins de 2 500 € HT contre 26 500 € HT pour un lecteur T10000B... Les cartouches LTO-5 sont quant à elles vendues aux environs de 125 € HT, soit un prix équivalent à celui d'un disque 1,5 To SATA (dont la mécanique consomme de l'électricité ce qui n'est pas le cas d'une bande archivée...).

Selon HP, ces prix permettent de réduire de 52% les coûts au Gigaoctet sauvegardé par rapport à LTO-4. Notons pour terminer que les lecteurs LTO-5 sont compatibles en lecture et en écriture avec les supports de stockage LTO-4 et sont aussi capable de relire les données stockées sur les bandes LTO-3.

Pour approfondir sur Formats et archivage

- ANNONCES GOOGLE

Close