Sondage : presque 60 % des informaticiens anticipent un gel ou une baisse de salaire en 2010

C’est un peu mieux qu'en 2009. Les lecteurs du MagIT.fr prévoient, pour la majorité d'entre eux, des revenus stagnants ou carrément en baisse pour l’année prochaine. De 70 % en janvier 2009, la proportion des pessimistes passe à un petit 60 %. Mais plus de 21 % des informaticiens anticipent, quant à eux, une augmentation presque confortable.

salaires

Réalistes ou pessimistes ? Quel que soit le point de vue selon lequel on se place, les lecteurs du MagIT qui ont répondu (771 votants) au dernier sondage de la rédaction, ne se font guère d'illusions sur leur revenus en 2010.

Encore marqués par une crise qui n’en finit pas, étouffés par des dépenses d’investissements figées, les informaticiens estiment à près de 40 % (306 votants) que leurs revenus en 2010 vont rester inchangés. Pire, d’autres pensent, que leur salaire va carrément reculer d’une année sur l’autre. Ils sont ainsi quelque 18 % à anticiper une diminution de leur revenus (152 votants). Au total, près de 6 votants sur 10 prédisent donc un gel ou un recul de leurs salaires pour 2010. Un pessimisme un peu moins marqué qu’en janvier 2009, où ils étaient 70 % dans ce cas.

Soulignons que l'opinion de la majeure partie de nos lecteur rejoint les résultats publiés récemment par le cabinet de recrutement Hays. Selon cette étude, les salaires des informaticiens seront au mieux gelés en 2010 et, dans le pire des cas, subiront une érosion naturelle provoquée notamment par une recrudescence de compétences sur le marché de l’emploi.

Malgré ce climat, certains professionnels sont plus ou moins optimistes pour l'évolution de leurs revenus. Ainsi, quelques 21 % des sondés entrevoient une légère augmentation de leurs revenus en 2010 (moins de 2%), couvrant peu ou prou l'inflation. Plus surprenant, 90 répondants (11,7 %) pensent que leurs revenus augmenteront de manière significative en 2010 (de plus de 5 %). Plus nuancés, d’autres (9,73 % - 75 répondants), anticipent une progression de leur salaire comprise entre 2 et 5 % en 2010.

En complément :

- Emploi : les salaires d'embauche gelés pour les informaticiens... au mieux

- Salaire moyen à l’embauche dans les SSII : 35 000 € en 2008

- Embauches d'informaticiens : le Munci dénonce la myopie de l'Apec

- Salaires dans l'informatique : l'érosion se poursuit, sauf pour les architectes

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close