Le Français Exo Platform lève 4 M€ pour développer son partenariat avec Red Hat

Autofinancé pendant 7 ans, l'éditeur français Open Source Exo Platform, spécialiste des plates-formes collaboratives en environnement Java, ouvre son capital. Un tour de table qui vise à capitaliser sur le partenariat récemment signé avec Red Hat.

bmestralletNouvelle levée de fonds pour un éditeur Open Source d'origine française. Exo Platform, spécialiste du collaboratif en environnement Java, vient en effet de lever 4 M€, essentiellement auprès des fonds d'investissement X-Ange (lancé par le groupe La Poste) et Auriga Partners, mais également auprès de deux ex-JBoss l'ayant rejoint (Bob Bickel et Sacha Labourey). "En 2009, nous avons signé un partenariat stratégique avec Red Hat (société qui a racheté JBoss, ndlr), suite à quoi nous nous sommes établis aux Etats-Unis. Cette levée de fonds vise à développer commercialement ce partenariat", explique Benjamin Mestrallet (en photo ci-contre), président et co-fondateur de Exo, qui a lui même déménagé aux Etats-Unis. Financée sur fonds propres pendant 7 ans - rappelons que la société s'est constituée suite à l'intérêt du département de la Défense américain pour le projet Open Source développés par trois étudiants, dont Benjamin Mestrallet -, la société peut, via ce premier tour de table, renforcer ses équipes commerciales, avec l'embauche d'un vice-président chargé des ventes et de deux directeurs marketing (un pour le direct, un autre pour l'indirect).

Accord commercial et partenariat technologique... le prélude à un rachat ?

En dehors du volet commercial - par lequel Red Hat distribue la solution d'Exo -, l'accord entre les deux éditeurs prévoit aussi un rapprochement technologique entre JBoss Portal et la solution du Français. "Via cet accord, nous récupérons les couches basses de la solution de Red Hat pour l'intégrer à notre plate-forme", explique Benjamin Mestrallet. Le prélude à un rachat par le plus emblématique éditeur Open Source ? S'il n'écarte pas totalement la perspective, Benjamin Mestrallet juge qu'il est "trop tôt" pour parler de ce sujet.

Exo Platform compte 120 salariés (dont une centaine d'ingénieurs), dans cinq implantations (France, Ukraine, Vietnam, Tunisie et Etats-Unis). Si la société, qui a adopté le dual licensing comme mode de distribution (avec une version communautaire gratuite et une version entreprise payante, renfermant des fonctions réservées) ne dévoile ni son chiffre d'affaires, ni son résultat, Benjamin Mestrallet explique qu'elle a doublé son activité entre 2008 et 2009. Avec sa solution sur Java, Exo propose une sorte d'équivalent de SharePoint pour le monde .Net ou de Drupal pour PHP.

En complément :

- Enfin un signal positif : l'éditeur Open Source Talend lève 12 millions de dollars

Pour approfondir sur Outils collaboratifs

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close