App Store, nouveaux services : Steria promet l'agilité aux opérateurs télécoms

Amener de nouveaux services - comme des bazars applicatifs pour smartphones - rapidement tout en adaptant sa facturation. L'équation peut virer au casse-tête pour les opérateurs télécoms, empêtrés dans des SI stratifiés et complexes. Steria s'engouffre dans la brèche en proposant un SI de facturation adapté en mode Saas. Et shunte la DSI pour cibler directement les équipes marketing des opérateurs.

Un lancement opportuniste. Au moment où les opérateurs ne cachent plus leur convoitise pour le juteux marché des bazars applicatifs pour téléphones mobiles - les plus grands opérateurs mondiaux viennent de signer un accord pour construire un App Store commun, défiant ainsi Apple -, Steria dévoile une offre permettant de facturer rapidement ce type de services. Basée sur une solution de FTS Soft, un éditeur de solutions de facturation et de CRM, l'offre est hébergée dans le datacenter de Steria à Sophia-Antipolis et proposée sur un mode de paiement à l'usage. La cible ? Tous les services que les SI de facturation des opérateurs peinent à digérer rapidement.

"Nous ciblons les besoins de facturation de nouvelles offres pour lesquelles les systèmes en place ne sont pas adaptés, car les services proposés évoluent vite et qu'il faut être capable de répondre dans des délais très courts", explique Thierry Gohon, directeur du développement télécoms de Steria France. La solution gère également les reversements aux fournisseurs de contenus. Mise en place pour un opérateur français (que Steria refuse de citer), la solution assure par exemple la gestion des micro-paiements pour des services associés à une tablette ; un projet livré en 3 mois, selon la SSII, et qui a donné naissance à l'offre. En point de mire évidemment, les futurs App Store des opérateurs. "On sait que les ambitions sont là chez les opérateurs", assure Thierry Gohon.

Avec les compteurs intelligents, l'énergie également concernée

Classiquement pour une offre Saas, la solution cible avant tout les équipes marketing des opérateurs, et pas la DSI. "L'outil propose des interfaces métier, permettant à ces équipes de réaliser leurs propres simulations tarifaires", explique Sébastien Blettery, directeur de proposition Steria France. Une solution construite hors du périmètre de la DSI donc, même si elle s'interface avec les systèmes en place (ERP, liens avec la facturation via un jeu d'API FTS). Et que, dans le projet remporté par Steria autour de la tablette, la DSI de l'opérateur a mené un audit technique et de sécurité de la solution.

Si l'offre s'adresse avant tout au marché des télécoms, Thierry Gohon estime qu'elle est aussi adaptée à l'évolution d'autres secteurs comme l'énergie. "On y retrouve cette problématique d'adaptation des SI de facturation existants alors qu'arrivent de nouveaux services - télésurveillance, alertes - amenés par les compteurs intelligents", relève-t-il.

En complément :

- Mobile World Congress : 24 opérateurs unis pour un app store commun

Pour approfondir sur Applications et services

- ANNONCES GOOGLE

Close