Etix Datacenter : un mega datacenter "green" de 10 000 m2 en bordure de Paris

Au début du mois de mai, Carinae Group devrait commencer la construction d'Etix Datacenter à Pantin, sur le site de l'ancien centre de tri de la Poste. Ce vaste projet de réhabilitation donnera naissance à 10 000 m2 d'espace d'hébergement de classe 4 et mettra l'accent sur l'optimisation de la consommation énergétique. Une première tranche entrera en service en décembre 2010. Une fois les travaux achevés, la puissance du site devrait atteindre 36 MW.

Si tout se passe comme prévu, le groupe français Carinae devrait ouvrir la première tranche de son éco-datacenter de Pantin, l'Etix Datacenter, au début du mois de décembre 2010. Carinae Group est largement inconnu sur le marché de l'hébergement. La société est surtout connue pour ses activités télécoms via sa filiale BSO Network Solutions, qui opère un réseau en fibre optique reliant notamment les principales capitales économiques européennes (dont Paris, Londres, Amsterdam, Bruxelles, Francfort, Genève, Milan et Madrid) ainsi que des liaisons vers New-York, Sao Paulo, San Jose et Hong Kong (le tout illuminé avec des longueurs d'ondes à 10 Gbit/s). Déjà présent dans l'intégration réseau et l'infogérance, ainsi que dans l'ingénierie d'infrastructures complexes, Carinae Group a pourtant décidé fin 2009 de franchir un nouveau pas en construisant son propre datacenter en proche banlieue parisienne (jusqu'alors la société utilisait largement les prestations d'hébergement de la société Level 3).

"Nous occupons déjà quelques milliers de mètres carrés de surface d'hébergement et nous souhaitions sécuriser notre approvisionnement en mètres carrés de datacenter", explique Charles-Antoine Beyney, le président de Carinae Group. Pour ce faire, la société a mis la main sur le site de l'ancien centre de tri de la Poste à Pantin et a décidé de le convertir en un datacenter écologique qui, une fois achevé, devrait proposer près de 10 000 m2 de salles d'hébergement de classe 4 (Tier 4, le plus haut niveau de disponibilité pour un datacenter). Selon Charles-Antoine Beyley, le site offrira une puissance moyenne de 2 KW par m2 avec la possibilité de grimper à 10 KW dans certaines zones denses. Au total, une fois opérationnel, le site disposera d'une puissance de 36 MW, via deux approvisionnements distincts assurés par EDF.

Refroidissement via l'air extérieur

"Il y a actuellement une pénurie de mètres carrés d'hébergement dans Paris, alors qu'il existe une forte demande en hébergement haut de gamme. En étant aux portes de la ville, nous pensons pouvoir satisfaire ces besoins", explique le président de Carinae, qui indique aussi compter sur l'aspect écologique de son datacenter pour séduire des entreprises de plus en plus sensibles à la question des émissions de CO2 - Carinae vise ainsi un PUE (Power Usage Effectiveness, une mesure d'efficacité énergétique des datacenters) inférieur à 1,5.

"Déjà, nous avons fait le choix de réhabiliter un site existant ce qui limite l'empreinte écologique des travaux. Ensuite le chantier (mené par l'entité datacenter de Bouygues Construction) se fait selon des principes écologiques", argumente Charles-Antoine Beyley. Le toit du datacenter sera ainsi blanc, afin de réduire son albédo (rapport de l'énergie solaire réfléchie par une surface sur l'énergie solaire incidente). De même, le site collectera l'eau de pluie pour ses propres besoins et fera appel au "Free Cooling" (utilisation de l'air extérieur) pour le refroidissement des salles informatiques. Une partie de la chaleur dégagée par le site devrait aussi être recyclée pour le chauffage urbain, même si Charles-Antoine Beyley refuse de confirmer l'eventuel usage d'une centrale de cogénération (à environ 45 °C, la chaleur produite par un datacenter n'est pas suffisamment élevée pour des besoins commerciaux et il faut la porter à environ 65 °C pour des applications de chauffage urbain).

15 % de la première tranche déjà vendu

Etix DataCenter prévoit de commercialiser son espace disponible sous la forme de salles privatives, mais aussi d'espaces colocalisés. Le datacenter disposera de personnels sur site pour toutes les activités de maintenance opérationnelle telles que le redémarrage de serveurs, mais aussi pour assurer la logistique (énergie, eau). A ce jour, 15 % des 3 850 m2 de la première tranche sont déjà commercialisés alors que le site ne devrait entrer en service qu'en décembre prochain.

En complément :

- Crédit Agricole, EDF, FT, Natixis, etc. : quand les grands comptes font sortir de terre de nouveaux datacenters "verts"

Pour approfondir sur Architectures de Datacenters

- ANNONCES GOOGLE

Close