Spécial boule de cristal : 2010, toutes les prédictions de la presse IT

Après le bilan, les prévisions. Le secteur IT a dit au-revoir à un crû 2009 à oublier très vite et entre dans la nouvelle année avec certes encore beaucoup de craintes, mais aussi quelques espoirs de voir la reprise se confirmer. Revue de web autour des grandes tendances qui rythmeront l'année qui vient de débuter : la sécurité, le cloud, les datacenters, la mobilité ou le Saas.

Sécurité : renforcer la confiance autour du tout Web (SearchSecurity)

Tirant le bilan d'une année 2009 riche en failles, en fuites de données (l'affaire Heartland notamment) et en incertitudes autour des nouveaux usages (cloud et réseaux sociaux), SearchSecurity recense cinq tendances à surveiller en 2010. Au programme : le cryptage de bout en bout dans les paiements, les partenariats entre les spécialistes de la sécurité et les services dans le nuage, la sécurisation du DNS, la rénovation de l'authentification et les questions autour des nouveaux terminaux comme les smartphones.

Comment le cloud peut conquérir le monde (The Register)

Pour le cloud computing, le plus dur commence : il s'agit désormais de passer du buzz - où le concept a brillé en 2009 - à la production. Nos confrères de The Register estiment que, pour réaliser ce saut, le cloud a besoin de convaincre les DSI en matière de continuité de service (souvenons-nous des pannes de Twitter, d'Azure ou Gmail en 2009) et d'outils d'administration.

Datacenters : le temps du grand chambardement (ServerWatch)

Après les réflexions, l'action. Voilà bien longtemps que l'architecture des grands centres de données n'avait pas été autant remise en cause. Manque de place, volonté de contrôler les coûts, salles en bout de course : les raisons qui ont poussé les entreprises à repenser leurs datacenters en 2009 sont multiples. Selon le site ServerWatch, les tendances déjà à l'oeuvre l'année dernière vont se poursuivre et s'amplifier. Sur les bases de la virtualisation, les directeurs de production vont continuer à rajeunir leurs environnements pour consommer moins d'énergie (avec des équipements plus économes mais aussi en refroidissant les salles avec plus de mesure) ou stocker plus intelligemment (via la déduplication par exemple). Avec un concept qui pointe le bout de son nez : l'environnement de calcul livré prêt à brancher, dans un containeur.

Mobilité : la revanche américaine (Newsfactor)

Moins de technologies réseau (même si 2010 marquera l'avènement des réseaux 4G ou LTE), plus de logiciel, de communautés et d'Internet. Le grand virage amorcé par la mobilité en 2009 - symbolisé bien sûr par le succès de l'iPhone - va s'amplifier en 2010, avec l'arrivée d'un autre ténor américain, Google. Une poussée qui met à la peine les Européens, comme Nokia. Côté équipementiers aussi, la bataille s'annonce féroce : pour Newsfactor, la chute des prix des équipements devrait ne laisser place qu'à trois grands constructeurs dans le monde. Ericsson et Huawei sont bien placés. Reste un seul fauteuil pour plusieurs grands noms, comme Alcatel-Lucent, NSN ou ZTE. De leur côté, les opérateurs affrontent la concurrence des fournisseurs de service Internet, notamment de VoIP.

Saas : se bâtir une stratégie (Blog Software Insider)

En finir avec la politique du chien fou. Sur son blog, l'analyste Ray Wang, spécialiste de l'applicatif, livre 10 conseils pour mettre au point une stratégie de consommation des applications proposées en Saas, tout en évitant la prolifération désordonnée de ces solutions souvent vues par les métiers comme le plus court chemin pour couvrir un besoin.

Emploi IT : un léger mieux ? (Network World)

Reprise ou pas ? Pour les informaticiens - sévèrement affectés par la crise en 2009 -, l'année qui s'amorce réserve quelques espoirs d'après les études compilées par nos confrères. Notamment pour les postes d'administrateurs systèmes ou réseau, de responsables sécurité, d'architectes logiciel, de gestion de la qualité logicielle ou de développeurs d'applications mobiles. Mais les tendances restent inquiétantes pour toutes les tâches de régie facilement transférables dans les pays à bas coût (test, développement, etc.).

Microsoft : l'année charnière (eWeek)

2009 restera l'année où la machine à cash de Microsoft s'est grippée. Echec de Vista, licenciements, poussée de Google : Redmond a connu une année noire. Le premier éditeur mondial aborde toutefois 2010 sous de meilleurs auspices, avec les lancements réussis de son nouvel OS (Windows 7) et de son moteur de recherche Bing. Reste la faiblesse du groupe dans la mobilité, où Microsoft reste dominé par Apple et RIM.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close