Monster présente sa technologie de recherche et d’analyse sémantique en France

Monster annonce le déploiement de son moteur sémantique SeeMore sur la France. Cette technologie allie recherche optimisée de CV et outils de reporting et d’analyse prévisionnelle pour les départements RH. Le tout, placé dans le Cloud.

Monster, le spécialiste du recrutement en ligne, s’attaque au phénomène du Big Data appliqué au domaine du recrutement français. A la clé, le déploiement sur la France de SeeMore, une technologie de recherche sémantique centralisée, entièrement placée dans le Cloud, dont l’objectif est de permettre aux départements Ressources Humaines d’optimiser leurs recherches de profils, d’une part, mais également d’analyser leurs viviers de talent qu’ils soient internes ou externes.

Ce moteur sémantique s’adosse à une technologie de base de concepts sémantiques hiérarchisée 6Sense, née du rachat en 2008 de la start-up Trovix, spécialisée dans la recherche sémantique appliquée à la gestion des talents. SeeMore a été déployée il y a plus d’un an sur la plate-forme américaine du groupe pour notamment moderniser les fonctions de recherche basés sur les traditionnels mots-clés.  « Une chaîne booléenne peut devenir très longue, explique Nazanin Nezam, directrice produit Europe du Sud chez Monster, ajoutant que la manipulation des booléens n’est pas non plus abordable par l’ensemble des départements RH.  Avec SeeMore, les responsables de recrutement n’ont dès lors plus à manipuler des mots-clés.

Concrètement, le moteur propose de centraliser les bases de données d’employés, dédiées au recrutement, de les intégrer dans le moteur sémantique de SeeMore, et de les rendre ces données manipulables depuis une interface unique, en mode Saas. «Ce concept favorise la découverte de CV jusqu’alors très difficile à faire remonter», commente Nazanin Nezam. Les traitements de ces données sont ainsi réalisés dans les centres de données de Monster, localisés aux Etats-Unis. Monster promet une sécurité optimale.

 Selon les premiers chiffres collectés par Monster auprès des entreprises américaines utilisatrices de son service, 68% des recruteurs interrogés estiment avoir trouvé des candidats qu'ils n’auraient pas pu identifier par le passé. 70% estiment avoir également réduit le temps de recherche des CV. En France, SeeMore apparait pour l’heure en bêta, sans grille tarifaire bien établie. Nazanin Nezam indique que la plate-forme devrait être commercialisée selon le nombre de CV et le nombre d’utilisateurs.

Reporting et fonction analytique

 Si d’un point de vue recherche, on comprend l’intérêt de l’approche sémantique, Monster précise également que SeeMore est dotée de capacités d’analytiques et de reporting. «Le recruteur passe du statut d’ « administrateur d’offres d’emploi » à celui d’ « analyste talents », indique le spécialiste du recrutement. Ces fonctions peuvent ainsi s’appliquer à la recherche de candidats, ou contrôler l’impact d’une campagne de recrutement. Elles dotent également les départements RH d’outils pour anticiper les cycles de formation par exemple , illustre Nazanin Nezam. En analysant les profils de développeurs expérimentés et en les croisant avec ceux des développeurs débutants, le département RH peut dégager des compétences types et ainsi prévoir des formations sur l’ensemble des bases. Ses outils analytiques permettent ainsi d’établir un calendrier prévisionnel sur les phases de recrutement, ou de non recrutement, comme par exemple dans le secteur des SSII.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close