Contrôleurs OpenFlow : HP et IBM entrent dans la danse des SDN

On s’en doutait un peu : l’acquisition de Nicira par VMware a fait l’effet d’un coup de pied dans la fourmilière des réseaux programmables et tous les grands constructeurs multiplient les annonces de contrôleur OpenFlow.

On s’en doutait un peu : l’acquisition de Nicira par VMware a fait l’effet d’un coup de pied dans la fourmilière des réseaux programmables et tous les grands constructeurs multiplient les annonces de contrôleur OpenFlow. 

Cette semaine HP a ainsi annoncé le lancement pour l’année prochaine de son propre contrôleur logiciel OpenFlow, baptisé Virtual Application Networks SDN Controler (VAN SDN Controler). 

HP développe son propre contrôleur et ses propres outils OpenFlow 

Le développement d’un tel contrôleur n’était plus un mystère depuis longtemps mais le fait qu’HP ait mis autant de temps à se décider à le lancer est surprenant. Car la firme n’est pas, loin s’en faut, en retard sur le sujet. Ses commutateurs ont en effet servi de base aux développements des premiers outils OpenFlow depuis 2007 à Stanford et en février dernier, HP avait annoncé le support d’OpenFlow sur 16 commutateurs de ses gammes 3500, 5400 et 8200. C’est peu dire, donc, qu’HP n’ignorait pas la technologie. La firme a tout simplement longtemps hésité à se lancer dans le bain avec ses propres outils logiciels. 

Il est vrai que dans les datacenter, HP tente depuis plusieurs années de positionner sa technologie IMC (Intelligent Management Controler) comme la couche d’administration du réseau et que la firme ne voulait sans doute pas brouiller son message marketing. Avec l’entrée en force de VMware sur le marché, elle n’a sans doute désormais plus le choix. Sous peine de voir des acteurs comme VMware ou Microsoft cannibaliser une partie de la valeur de son offre, comme ils l’ont déjà fait avec leurs hyperviseurs et les outils d’administration associés dans le monde des serveurs et sans doute prochainement du stockage. 

Concrètement, le contrôleur SDN d’HP sera associé à d’autres outils comme Sentinel, un outil de gestion de la sécurité dérivé des appliances TippingPoint. HP devrait aussi proposer des points d’intégration avec Quantum, le framework de virtualisation réseau associé à OpenStack. Le contrôleur sera capable de piloter les commutateurs des gammes HP 3500, 5400 et 8200 et s’interfacera aussi avec des points de contrôles virtuels dans Hyper-V et VMware vSphere. 

IBM entre dans la danse, avec NEC 

HP n’est pas le seul grand constructeur intéressé par OpenFlow. IBM a lui aussi annoncé hier le lancement de son propre contrôleur OpenFlow, baptisé IBM Programmable Network Controler. Ce logiciel est en fait une version OEM du contrôleur programmable de NEC (le NEC ProgrammableFlow Controler), dépourvu de certaines fonctions. Il supporte le pilotage des commutateurs IBM G8264 et NEC PF5240 et s’interface aussi avec les commutateurs virtuels OpenvSwitch (sous Linux, Xen et KVM) et sans doute également avec le récent ProgrammableFlow OpenFlow Based Network Fabric for Hyper-V (ouf) développé par NEC pour permettre l’intégration d’une infrastructure virtualisée avec Hyper-V dans un environnement de réseau virtualisé avec son contrôleur. 

D’autres constructeurs d’équipements réseau devraient aussi se joindre à cette danse. Dell est ainsi resté discret sur le sujet des SDN jusqu’à ce jour, mais ne cache pas ses ambitions dans le monde des réseaux. Cisco devrait lui aussi finir par se réveiller (d’autant qu’il a beaucoup plus à perdre que ses concurrents). Enfin, des start-ups comme BigSwitch ou de jeunes constructeurs d'équipements réseaux comme Arista ont sans doute aussi une carte à jouer sur ce marché. A suivre donc de près…  

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close