Konstantin Sutyagin - Fotolia

Wi-Fi nouvelle génération : comment le SDN redessine le paysage du sans fil

Le futur est déjà là. Les technologies SDN s'imposent rapidement au coeur des produits et services Wi-Fi de nouvelle génération ; et leur rôle est appelé à prendre de l'ampleur.

Les réseaux programmables (SDN) joueront, c'est sûr, un rôle de premier plan dans les équipements réseau et l'IT de demain.

Ils influencent déjà la planification des réseaux et ce, pour deux raisons principales, à commencer par le bouleversement de la conception même de ces réseaux. En séparant les contrôles et les données dans les équipements, la technologie SDN rend les réseaux plus flexibles, adaptables et dynamiques à mesure que la demande des applications augmente.

Peut-être plus important encore, la technologie SDN change radicalement l'approche globale. Il ne s'agit plus des couches 2 et 3, mais de la couche 7, la fonctionnalité réseau étant alors basée sur des stratégies plutôt que sur des paramètres quantitatifs dans la console de gestion.

La stratégie classique, souvent onéreuse, qui consiste à surdimensionner simplement le réseau en espérant que l'augmentation du trafic ne dépasse pas cette capacité, ne fonctionne plus. Nous vivons désormais à une époque où chaque utilisateur apporte son propre appareil (BYOD), détient plusieurs périphériques et veut accéder à n'importe quelle application, même à celles exigeant une faible latence.

Cette demande des utilisateurs trouve principalement sa source dans les appareils mobiles connectés au réseau par Wi-Fi. Il est donc important d'évaluer le rôle des SDN dans les réseaux locaux sans fil, celui qu'ils jouent déjà et celui qu'ils joueront, et de prévoir leur évolution dans les années qui viennent. La problématique centrale se pose en ces termes : quel degré de SDN implémenter dans la nouvelle génération de Wi-Fi ? S'agit-il d'une nouvelle transformation informatique ?

La réponse courte est non. Si la relation entre WLAN et SDN n'en est qu'à ses balbutiements, certains fournisseurs prennent déjà des dispositions pour s'assurer qu'elle sera durable et que les sites sans fil existants ne subiront que quelques perturbations mineures.

SDN chez les fournisseurs de technologies sans fil

Lors de discussions récentes, les différents leaders du secteur des WLAN nous ont confié leurs visions.

Aruba Networks -- Chez Aruba, que HP a racheté, le SDN sert à simplifier la configuration et l'exploitation réseau. L'intérêt que suscite la technologie est en bonne partie dû au déploiement des communications unifiées, notamment pour la prise en charge du très répandu Skype Entreprise (anciennement Microsoft Lync Server). Plutôt que de tenter d'optimiser eux-mêmes les flux des données chronosensibles essentielles à Lync, les utilisateurs peuvent tirer parti de SDN et de sa programmabilité pour créer le réseau évolutif et efficace que réclament les services WLAN très exigeants de notre époque.

Cisco Systems -- Cisco met l'accent sur le réseau unifié, filaire et sans fil, avec sa gamme de commutateurs Catalyst 3850. Comme la programmabilité fondamentale des gammes 3850 (et Nexus 900, dans le cas d'une infrastructure orientée applications) améliore le Cisco Open Networking Environment et la solution Cisco Application Centric Infrastructure, Cisco prévoit l'extension de la fonctionnalité SDN à l'ensemble de ses gammes entreprises. Les sociétés seront particulièrement intéressées par le contrôleur APIC-EM (Application Policy Infrastructure Controller - Enterprise Module) pour les commutateurs Catalyst, les routeurs ASR et les contrôleurs LAN sans fil, qui assure des fonctions d'automatisation et de gestion.

Extreme Networks -- Le constructeur propose ce qu'il nomme une plateforme SDN pour l'ensemble de sa gamme de produits, notamment ses produits WLAN. Il utilise un seul système d'exploitation, EXOS, pour ses principaux équipements, notamment pour OneController, la pierre angulaire de son implémentation SDN. L'entreprise met en avant NetSight, sa plateforme de gestion, ainsi que son logiciel analytique Purview. Elle insiste sur la nécessité de prendre en compte tous les composants du réseau dans le cadre d'un réseau programmable. Elle fournit également un kit de développement logiciel SDN.

HP -- HP met en avant les applications pour démontrer la valeur de la technologie SDN. Sa nouvelle application Network Visualizer contribue à faciliter la visibilité, les diagnostics, la résolution des problèmes et la détection précoce des problèmes de performance. Network Protector gère la sécurité alors que Network Optimizer est un moteur de qualité de service (QoS) destiné aux réseaux de campus. Le réseau axé sur la mobilité tel que le prône HP met l'accent sur la collaboration et le partage de contenu unifié.

Meru Networks -- La société, en cours d'acquisition par Fortinet, souligne qu'elle est la première à obtenir la certification OpenFlow Conformance Testing Program décernée par l'Open Networking Foundation. Elle ajoute que l'interopérabilité transparente est un objectif primordial pour elle. Ses applications Wi-Fi de nouvelle génération exploitent la technologie SDN. C'est le cas notamment de Collaborator qui, en permettant à Skype Entreprise de communiquer avec un contrôleur, augmente le niveau des stratégies de qualité de service appliquées aux sessions de communications unifiées. Avec Personal Bonjour, les utilisateurs d'appareils Apple peuvent définir un réseau personnel sans fil et s'assurer que les stratégies existantes de qualité de service sont appliquées aux réseaux sans fil et filaires. Meru Networks affirme également que l'extension de la technologie SDN à la périphérie sans fil fera ressortir d'autres bénéfices majeurs en réduisant le coût total de possession.

Tous les fournisseurs ont désigné OpenFlow et OpenDaylight comme des éléments centraux de leurs stratégies SDN, et donc Wi-Fi, globales. Mais même s'ils affichent leur soutien envers ces protocoles, il est encore trop tôt pour espérer une interopérabilité totale et transparente entre les produits des différents fournisseurs. L'explication tient en partie à l'état d'évolution constante d'OpenFlow et d'OpenDaylight et à la nature fortement concurrentielle de tout le secteur des réseaux.

En effet, avec le temps, des protocoles SDN autres qu'OpenFlow pourraient bien s'imposer et la nature open source de beaucoup d'implémentations favorise l'apparition d'extensions qui, au bout du compte, pourraient rester propriétaires.

Notez toutefois que les extensions SDN pour les implémentations WLAN reposant sur des contrôleurs n'exigent aucune modification des points d'accès ; seuls des ajouts logiciels aux contrôleurs sont nécessaires. Ainsi, quelle que soit la version SDN prise en charge, il est relativement facile d'étendre cette technologie au WLAN. C'est l'un des principaux moteurs de son incroyable progression dans le domaine du Wi-Fi nouvelle génération.

L'importance des efforts en cours nous amène à penser que tous les acteurs à long terme du marché Wi-Fi d'entreprise établiront à l'avenir des positions fortes sur le marché du SDN. Quelle que soit la définition que l'on donne au SDN, une chose est sûre : ses implémentations vont révolutionner le réseau de bout en bout, depuis l'accès en périphérie jusqu'au cœur

 Et comme les réseaux d'entreprise ont de nos jours une connectivité sans fil à la périphérie, SDN est appelé à jouer un rôle central dans les implémentations LAN sans fil. On remarque déjà une certaine progression. Extrêmement motivés, les fournisseurs dans leur ensemble devraient faire en sorte que le Wi-Fi nouvelle génération suive le rythme de l'évolution des réseaux programmables.

Pour approfondir sur SDN - Virtualisation de réseaux

Close