Les développeurs US préfèrent MacOS à Linux pour leur plate-forme de développement

Une étude d'Evans Data révèle que Mac OS a dépassé Linux comme plate-forme de développement prmière chez les développeurs nord-américains. Windows reste encore largement l'OS préféré des développeurs pour coder leurs applications.

Les développeurs américains préfèrent désormais écrire leurs applications sur des plates-formes Mac que sur Linux, a révélé cette semaine une étude du cabinet californien Evans Data. Sur un panel de 400 développeurs ayant répondu à l'étude, 7,9% affirment désormais utiliser Mac OS comme plate-forme première de développement contre 5,6% pour Linux, qui du coup, se voit reléguer à la 3e place, souligne Evans Data. Windows, avec 80% des réponses, reste la plate-forme de développement n°1 chez les développeurs nord-américains.

"Apple a fait de grands progrès ces dernières années, avec des technologies et des nouveaux produits innovants. Il est ainsi légitime de voir des développeurs adopter le Mac et son OS en tant qu'environnement de développement. Windows demeure résolument le roi, mais les développeurs sont de toute évidence attirés par les terminaux Apple, alors que de son côté, Linux a perdu de son éclat, terni par une faible adoption [avec une croissance à un chiffre] depuis des années", explique Janel Garvin, le Pdg d'Evans Data.

S'agit-il d'une illustration de la montée en puissance des Mac dans les entreprises ? Oui et non semble dire Evans Data. Si effectivement la plate-forme Mac s'insère de plus en plus dans les environnements professionnels, les chiffres du cabinet d'étude montrent surtout que les développeurs doivent désormais composer avec davantage de terminaux mobiles, et cibler des plates-formes comme les smartphones mais également les très tendance tablettes tactiles. Et sur ce segment, Apple, avec l'iPad et l'iPhone - motorisés tous deux par iOS - , fait office de mastodonte. L'OS d'Apple fournit également tout un panel d'outils pour développer pour ses plates-formes iOS et Mac OS, et selon nos confrères de Cnet, il constitue le seul moyen légal pour développer des applications pour ces mêmes OS.

Ainsi, constate le cabinet, 49,1% des répondants affirment qu'ils supporteront les smartphones dans leurs développements, et 42% travailleront à écrire des applications pour les tablettes en 2011. Le PC totalise quant à lui 75,6% des réponses.

cap evans

Toutefois, nuance le cabinet, si Mac OS a dépassé Linux sur le terrain des environnements de développement, Linux reste la plate-forme cible de développement n°1, devant l'environnement Apple. Deux fois plus de développeurs affirment cibler l'OS Open Source.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close