Paris ne sera pas la "capitale mondiale du mobile"

La GSM Association, la principale organisation de lobbying de l'industrie du mobile, a finalement retenu Barcelone pour l'organisation des éditions 2013 à 2018 du Mobile World Congress. La capitale économique catalane était déjà la ville hôte du salon depuis 2005

La GSM Association et son bras armé commercial, GSMA Ltd, ont finalement retenu Barcelone pour l’organisation des prochains salons Mobile World Congress et ont pompeusement rebaptisé la capitale économique de la Catalogne « capitale mondiale du mobile ». Paris a donc perdu sa bataille face à la capitale économique catalane pour l'obtention du principale salon mobile mondial.

La très secrète GSM Association, revendique près de 1 000 membres dont 800 opérateurs mobiles et près de 200 sociétés œuvrant dans l’écosystème mobile. Elle n’est pour l’essentiel qu’une gigantesque organisation de lobbying et de coordination pour l’industrie du mobile et aussi l’organisatrice via sa filiale GSM Ltd du plus grand salon mobile mondial, le Mobile World Congress (ex 3GSM World Congress).

Ce salon est le véritable fromage de l’organisation et d’un certain nombre de ses partenaires. Il génère un revenu annuel évalué à près de 200 M£ pour GSM Ltd et aurait un impact économique évalué à 3,5 Md£ pour la ville organisatrice (selon Amadeo Radillo, l’ancien directeur du reporting financier de l’organisation jusqu'en mai 2011). Longtemps basé à Cannes, le Mobile World Congress est organisé au parc des expositions de Barcelone depuis le milieu des années 2000.

Une compétition pour choisir la ville organisatrice des éditions 2013 à 2018

Au début 2010, la GSMA avait lancé une compétition pour choisir la ville organisatrice des éditions 2013 à 2018 du salon. Amsterdam, Barcelone, Cologne, Milan, Munich et Paris avaient fait acte de candidature, une liste ensuite réduite à trois villes après un premier tour de consultation, à savoir Barcelone, Munich et Paris. Et c’est donc finalement Barcelone qui l’a emporté.

fira small
Le centre de congrès de Gran Via à barcelone,
conçu par l'architecte japonias Toyo Ito.
(Crédit Photo : Fira de Barcelona)

A partir de 2013, le Mobile World Congress abandonnera l'actuel parc des exposition de Montjuïc, pour celui de Gran Via, plus spacieux et plus moderne (photo ci-contre). Il est à noter que les versions 2013 à 2018 inclueront deux manifestations en parallèle du Mobile World Congress. Le mobile World Centre accueillera des expositions permanentes et temporaires, un incubateur de sociétés dans le secteur du mobile et un centre commercial dédié au mobile. Le Mobile World Festival, sera quand à lui un grand carnaval grand public qui proposera des manifestations sportives, musicales et artistiques ainsi qu’une foire à la technologie.

Une chose est donc certaine : la GSMA prévoit une sacrée foire de 2013 à 2018. Souhaitons simplement que cette foire ne connaisse pas les mêmes ennuis financiers que ceux qu'ont connu par le passé les grandes expositions technologiques telles que le Comdex, la PC Expo, Interop ou le Cebit…

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

- ANNONCES GOOGLE

Close