Cycle de mise à jour : Mozilla veut rassurer les clients professionnels de Firefox

Alors que le lancement de Firefox 5 a entraîné l'arrêt automatique du support pour Firefox 4, Mozilla veut rassurer les entreprises : leurs besoins de test seront entendus.

Avec le lancement de la version stable de son nouveau navigateur Firefox 5, Mozilla a arrêté de supporter la version précédente, Firefox 4. Et cette décision inquiète les utilisateurs. En effet, jusqu’à Firefox 3.6, Mozilla fournissait des mises à jour de sécurité, tant que la base installée des utilisateurs de ce navigateur restait importante (pour Firefox 3.6, tant que celui-ci représentera encore 10 % des utilisateurs de Firefox). Désormais avec Firefox 4 et Firefox 5, comme Mozilla veut raccourcir le temps de développement d’une version à l’autre de plusieurs mois à 5 à 6 semaines, il n’y aura plus de support des versions précédentes. La mise à jour de sécurité de Firefox 4 est Firefox 5, comme la mise à jour de sécurité de Firefox 5 sera Firefox 6. 

Ce laps de temps est donc insuffisant pour que les entreprises testent toutes les applications Web sur la nouvelle version du navigateur avant de le déployer sur les postes de travail. Mardi, Jay Sullivan, vice président des produits chez Mozilla, a reconnu sur son blog officiel que cette situation posait problème et précise que la fondation prévoit d’explorer différentes solutions pour équilibrer tous les besoins de la communauté. Ce qu’à confirmé sur Twitter son PDG Gary Kovacs. Interrogé par Silicon.fr, Tristan Nitot  laisse entendre que Mozilla pourrait revoir sa politique de support : « Difficile de dire aujourd’hui si les prochaines versions de Firefox suivront le même modèle. Nous nous gardons la possibilité de revenir sur cette décision. Toutefois, il faut noter que cette révolution en terme de cycle de développement finira par forcer les entreprises à revoir leur stratégie. »

A condition alors que Firefox se fasse plus grand dans les entreprises et détrone Internet Explorer qui se maintient encore fermement sur les postes de travail en environnement professionnel. Hormis les administrations, les grands comptes resteraient encore fidèles aux différentes versions du navigateur de Microsoft. Selon le baromètre NetMarket Share, au plan mondial, celles-ci représentent encore près de 49 % des navigateurs utilisés (tant par le grand public que professionnels) contre 10 % pour Firefox 4 et 9 % pour Firefox 3.6.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close