Big Data : IBM et HP avancent sur le terrain des appliances analytiques

IBM et HP font monter d'un cran la pression sur le segment très tendance du "Big Data", choisissant la même semaine pour inaugurer des technologies d'appliances analytiques pour datawarehouse. HP livre une version revisitée de la plate-forme Vertica qu'il compacte dans une appliance, tandis qu'IBM inaugure son appliance Netezza.

Hasard du calendrier, HP et IBM ont décidé la même semaine de montrer leur muscle sur le très tendance segment du décisionnel analytique et du "Big Data", confirmant ainsi tout l'intérêt qu'ils portent au secteur, mais également la guerre qu'ils entendent se livrer sur ce front du IT.

HP, de son côté, a livré la première mise à jour de la plate-forme Vertica Analytics Platform (dans sa version 5.0) de l'ère Leo Apotheker. Le groupe a en effet annoncé le rachat de ce spécialiste du datawarehouse en février 2011, scellant dans le marbre l'arrivée de l'ex dirigeant de SAP à la tête du groupe. Le rachat de Vertica avait notamment été motivé par une technologie de base de données en colonnes, dérivé du projet C-Store dirigé par le chercheur du MIT Mike Stonebraker, qui a notamment développé les SGBD Ingres et Postgres.

HP s'est par ailleurs empressé de faire de la solution de Vertica le coeur d'une appliance Big Data, le HP Vertica Analytics System, un système qui conjugue Vertica Analytics Platform et l'infrastructure HP Converged Infrastructure, qui permet notamment "d'analyser en temps réels d'importants volumes de données complexes dans des environnements physiques, virtuels et cloud", explique HP sur son site Internet.

Cette version 5.0 de Vertica Analytics Platform, qui sera prochainement intégrée à l'appliance HP, est capable d'analyser un pétaoctet de données, explique HP dans un communiqué. Parmi les améliorations, le groupe de Leo Apotheker cite notamment de meilleures performances via des systèmes de filtrages, de segmentation des données, d'optimisation du requêtage, des possibilités de réplication et de récupération après sinistre, et de déploiement multi-environnement et de clonage automatique.

IBM place officiellement Netezza face à Oracle

Première également pour IBM, qui devrait inaugurer ce jour mercredi 22 juin la première appliance Netezza depuis le rachat de la société en septembre 2010. Un segment de l'analytique dans lequel Big Blue a investi environ 15 milliards de dollars ces dernières années, par le biais d'opérations de croissance externe notamment.
Cette nouvelle appliance Netezza, baptisée High Capacity Appliance, nous apprennent nos confrères d'Infoworld, devrait permettre d'analyser jusqu'à 10 pétaoctets de données, et ce en quelques minutes, souligne IBM chez nos confrères. Big Blue souhaitant ainsi adresser le secteur des banques et des télécoms, ainsi que tout secteur voué à traiter et analyser des gros volumes de données.

Cette avancée de HP et d'IBM sur le terrain des outils analytiques de datawarehouse intégrés sous forme d'appliance vise surtout à venir concurrencer Oracle et son Exadata, ainsi que le spécialiste du stockage EMC, présent sur ce segment de marché depuis le rachat de Greenplum en juillet 2010. En mai dernier, ce même Greenplum, désormais division d'EMC, a promis pour le 3e trimestre 2011 de sortir sa propre distribution de Hadoop (Greenplum HP), un framework Java de gestion des données en volume en environnement distribué, très en vogue dans les milieux du Cloud et du Big Data. Teradata est également un acteur influent sur le secteur des appliances de datawarehouse analytiques.

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close