Stockage : NetApp affiche une santé insolente et s'approche du second rang mondial

NetApp a bouclé son dernier trimestre fiscal le 29 avril 2011 avec des ventes en forte hausse de 21,88% soit encore mieux que le leader du secteur, EMC. Et la firme entend poursuivre sur cette voie. L'acquisition d'Engenio devrait lui permettre sauf accident de se hisser au second rang mondial du stockage externe dès le prochain trimestre, toujours derrière EMC, mais devant HP.

NetApp a poursuivi sa marche en avant au premier trimestre 2011 (clos le 29 avril 2011) avec une progression de 21,88% de ses ventes à 1,42 Md$ (avant acquisition d’Engenio). Cette forte croissance est tirée par les ventes de baies de stockage du constructeur qui ont progressé de 26,62%. Les ventes de licences logicielles et de services de maintenance n’ont quant à eux cru que de 7,6% tandis que les ventes de services bondissaient de 17,39%.

NetApp progresse plus vite que ses concurrents

Cette forte progression confirme le succès de NetApp face à ses concurrents. Dans les derniers rapports trimestriels publiés par ces derniers, on note ainsi que seul EMC parvient à rester « au contact » de NetApp en matière de croissance avec une progression de 18,07% de ses ventes de baies de stockage. Les activités stockage d’IBM et HP, de leur côté, n’enregistrent que des progressions plus modestes proches de 10%, tandis qu’Hitachi Data Systems progresse d’environ 9%.

Le plus impressionnant dans les résultats de NetApp est sans doute le niveau de marge atteint par la firme avec une marge brute de près de 65% et un bénéfice net de 160,6 M$ pour le trimestre, soit 11,24% du CA. A l’instar d’EMC, NetApp continue à dépenser massivement en R&D avec environ 12,35% de son CA investi en recherche et développement, un chiffre supérieur aux 10,89% d’EMC et à mettre en rapport avec les 2,57% d’un HP ou les 2,35% d’un Apple.

En route vers le second rang mondial

Ce dernier trimestre fiscal complète une année record pour NetApp qui a vu ses ventes bondir de 30% en un an pour atteindre 5,12 milliards de dollars de CA. Le bénéfice a, quant à lui, battu aussi des records à 673 M$, soit une hausse de 68% sur un an. La firme ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et estime que son chiffre d’affaires devrait progresser de 26 à 34% au cours du trimestre à venir (le premier qui inclura les ventes d’Engenio). Un taux de croissance qui pourrait faire du constructeur le numéro deux mondial du secteur toujours derrière EMC, mais devant HP.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close