Résultats : Microsoft, solide, entrevoit quelques nuages baptisés online et tablettes

En dépit d'un marché des PC en berne peu propice à l'expansion de Windows, Microsoft signe un bon 3e trimestre, porté notamment par le segment des entreprises. Les activités online peinent encore à trouver leur équilibre, retardant quelque peu l'intégration entre Yahoo et Redmond sur le terrain de la recherche.

Toujours d’aussi bons résultats dans l’absolu du côté de chez Microsoft pour le 3ème trimestre fiscal de la société. Un exercice au goût toutefois un peu moins savoureux que les précédents. L’éditeur a vu son bénéfice net augmenter de 31%, à 5,23 milliards de dollars, pour un chiffre d’affaires qui croît également (+10%) à 16,43 milliards de dollars. Un trimestre d’autant plus solide que le marché des PC – naturellement très porteur pour l’éditeur de Windows – est en berne. L’activité Windows est donc naturellement en retrait du fait également du lancement en fanfare de Windows 7 il y a un an, qui fait de la période de référence (le 3ème trimestre 2010) un point de comparaison difficile à retenir.

Peter Klein, directeur financier de Microsoft, n’a d’ailleurs pas caché que le marché grand public était difficile du fait de l’émergence des tablettes, le royaume d’Apple et de l’Android de Google. En revanche, celui des entreprises – où Microsoft domine largement – est particulièrement porteur du fait des renouvellements de parcs initiés l’an passé et qui devraient se poursuivre jusqu’à, au moins, l’an prochain.

L’unique division à creuser ses pertes – l’activité online – peine de son côté à atteindre la rentabilité. Si l’activité autour de Bing notamment voit son chiffre d’affaires progresser de 14% à 648 millions de dollars, les pertes d'exploitation sont toujours importantes, à 726 millions de dollars. Du coup, Peter Klein concède que le groupe a ralenti ses efforts d’intégration à l’international dans le cadre de l’alliance avec le portail Yahoo autour de Bing et de la régie publicitaire en expliquant également que « l'intégration entre Yahoo et Bing aux Etats-Unis et au Canada est plus longue que prévu » et que « les recettes demeurent inférieures » aux attentes du groupe.

Côté symbole, il est a noter qu’Apple, fort du succès cumulé des iPhone et iPad, et de la bonne tenue des ventes de Mac, dépasse pour la première fois depuis une vingtaine d’année les bénéfices nets générés par son adversaire Microsoft. Côté activité et chiffre d’affaires, la bascule date déjà d’il y a quelques mois.

Microsoft n’en a soufflé mot mais l’a cependant évoqué en filigrane, expliquant que l’alliance avec Nokia constituait une étape importante et un partenariat stratégique sur le long terme, visant à rattraper le lourd retard accumulé sur iOS et Android sur le marché des mobiles et à imposer Windows Phone 7 comme plate-forme de poids sur le marché des smartphones.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close