SQL Server 2008 R2 évolue en douceur vers le datawarehouse et le datacenter

Microsoft dote sa gamme SQL Server 2008 R2 de deux éditions tournées vers le datacenter et l'entrepôt de données. Deux segment sur lesquels Redmond doit encore assoir son serveur de base de données et profitera de la montée en puissance du couple Windows Server 2008 R2 et SQL Server 2008 R2 pour y parvenir. Pour le président du groupe des utilisateurs francophones de SQL Server, cela s'inscrit dans la continuité.

Une évolution naturelle. Alors que se profile la sortie de la version R2 de SQL Server (prévue pour la mi-2010), Microsoft ajoute à son offre de serveur de base de données deux éditions pour compléter son dispositif et imposer un peu plus SQL Server sur le marché des grandes bases de données installées notamment dans les datacenters et les entrepôts de données (datawarehouse).

SQL Server 2008 R2 Edition DataCenter : pour les approches SMP

La première nouveauté, l'édition Datacenter, exploite les fonctions de SQL Server 2008 R2 dans sa version Enterprise mais offre en plus des fonctions, comme la gestion des événements (CEP – Complex Event processing), via la technologie StreamInsight. Une technologie dont l'objectif est de permettre le traitement d'importants volumes de données en temps réel à partir d'événements. Le CEP est notamment utilisé au sein d'architecture reposant sur RFID, à base de capteurs. Comme la version Entreprise, l'édition Datacenter n'aura comme plafond que les limites imposées par l'OS, en matière de support de processeurs. A savoir, sous Windows Server 2008 128 coeurs logiques et sous Windows Server 2008 R2, 256 coeurs. Il est à noter que cette édition sera disponible à la fois pour les grands serveurs x86 et pour les serveurs Itanium sous Windows Server 2008 R2, tels que la gamme Integrity d'HP et les futurs serveurs "Fame 2" dotés du chipset MESCA de Bull

SQL Server 2008 R2 Parallel Data Warehouse : pour les approches en clusters

De son côté, l'édition Parallel Data Warehouse (ex-projet Madison), qui s'apparente à une appliance couplant SQL Server à la technologie de Datallegro - une société rachetée en 2008 par Redmond - vise les entrepôts de données. Datallegro fournit une version massivement parallèle ("Scale-out") de SQL Server à même d'être déployée sur un grand nombre de noeuds serveurs afin d'accélérer le traitement des requêtes. Plusieurs partenaires matériels de Microsoft, dont Bull, Dell, HP, EMC et IBM, devrait proposer des configurations prêtes à l'emploi autour de cette version de SQL Server..

Ces appliances devraient permettre à Microsoft de muscler son offre sur le segment du datawarehouse en dopant les performances et la capacité de données traitées. L'éditeur évoque ainsides configurations à plusieurs centaines de Teraoctets.

madisonhubspoke

«Cela s'inscrit dans la continuité des évolutions proposées depuis la version 2005 de SQL Server, précise Arian Papillon, président du groupe d'utilisateurs francophones de SQL Server. Une version qui présentait notamment des fonctionnalités de partitionnement, avec la possibilité d'héberger une partie de la base en ligne. Ces deux nouvelles éditions [de SQL Server 2008 R2] capitalisent également sur les avancées de la version 2008, qui quant à elle embarquait la compression de données par le module Resource Governor ».

Il s'agit donc selon Arian Papillon, d'une évolution naturelle pour SQL Server, d'autant que « sur le marché, on voit également de plus en plus émerger des base de données volumineuse reposant sur SQL Server ». Et d'ajouter : « Microsoft souhaite élargir sa cible et couvrir tout le spectre, de la version Express pour développeurs (gratuite) au data warehouse. Il a encore besoin d'élargir son assise sur les base de données volumineuses ». Un segment encore trusté par d'autres, comme Oracle, IBM ou Teradata par exemple.

Côté tarif, Redmond insiste sur le fait que contrairement à d'ses concurrents, il continue à facturer au nombre de processeurs et non pas au nombre de coeurs, un vértiable avantage à l'heure du multicoeur et alorsq ue les coefficients multiplicateurs appliqués sur les processeurs modernes par ses concurrents finissent par peser lourd dans le budget logiciel

Les éditions Datacenter et Parallel Data Warehouse sont ainsi attendues au prix de 57 498 dollars par processeur, contre 28 749 dollars pour l'édition Entreprise. A titre de comparaison, Oracle facture son edition entreprise près de 47000$ avec un coefficient multiplicateur de 0,5 par coeur pour les puces x86 modernes soit 94 000 $ par processeur quadri-coeur.

sqlserverjpg

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close