IBM nie vouloir fermer son site de La Gaude... mais étudie bien la question

Une petite phrase au détour d’un CE, une étude de faisabilité sur un rapprochement de sites, des élections professionnelles qui battent leur plein, un ministre de l’Industrie très actif dans sa région niçoise d’origine : il n’en fallait pas plus pour que le fantasme de la fermeture du site historique d’IBM à La Gaude refasse surface. Selon nos informations, rien n'est fait, mais le scénario est bien à l'étude

Alors que les élections professionnelles battent leur plein chez IBM (le premier tour a eu lieu le 2 octobre à Paris et le second aura lieu le 17 novembre), la CGT de la Gaude a lâché hier une petite bombe évoquant la menace de la fermeture de ce site historique de Big Blue, près de Nice, et son transfert dans le Var ou à Sophia Antipolis. La Gaude est l’un de ses sites français emblématiques de Big Blue. Situé près de Nice, il a été inauguré en 1962, dx ans avant la création du technopôle de Sophia Antipolis, situé au Nord de Cannes et à l'Ouest de Nice. Sa fermeture est le scénario choc évoqué par la CGT à nos confrères de Sophianet, un scénario construit après une petite phrase du DRH, Olivier Cheminant, évoquant selon l’organisation syndicale « un déménagement des salariés du site », mais démenti avec véhémence par Big Blue.

En réalité, rien n’est vraiment décidé, mais une chose est sûre : IBM a intégré la dimension immobilière dans son plan massif de réduction des coûts. C’est, selon Jean-Michel Daire, délégué syndical CFDT IBM France, le sens du regroupement d’une partie des immeubles parisiens de Big Blue avec notamment « le transfert du siège social situé tour Descartes à La Défense, dans de nouveaux immeubles à Bois-Colombes ». Selon Jean-Michel Daire, « le site de Noisy-le-Grand ne va, en revanche, pas disparaître (contrairement à ce qu'évoque la CGT, NDLR). Au contraire, il va recueillir des salariés de La Défense. »

Concernant La Gaude et les activités dans le sud-est de la France, les choses ne sont pas aussi avancées. En fait, selon la CFDT, « pour l’instant on assiste au regroupement de tous les salariés du site de La Gaude dans les bâtiments B1 et B2, et à la fermeture du bâtiment B3 ». Mais rien ne dit (encore) que le site doit disparaître. La compagnie, contactée par LeMagIT, a d'ailleurs réfuté en bloc tout projet de déménagement de La Gaude. « Aucun projet de déménagement du site n’est à l’étude »,  nous a ainsi expliqué un porte-parole de la société. « Cela n’a jamais été envisagé ».`

IBM « rétrécit » ses représentants du personnel
Big Blue a décidé d’entamer des négociations sur la diminution du nombre d’établissements sur le territoire français. L’idée étant de passer d’un périmètre de onze à huit. Une décision qui concerne particulièrement les élections des délégués du personnel et des membres du comité d'établissement. Selon la CFDT, il s’agit d’un « projet de la direction qui vise à diminuer le nombre d'élus et à faire ainsi des économies sur le dos des représentants du personnel ». Actuellement, le dossier est en cours de discussion avec les organisations syndicales, mais pour une application qui n’interviendrait pas avant deux ans... dans le cas où un accord serait conclu.
Cliquez pour dérouler

Pas fait... mais bien étudié

Pourtant, la direction d’IBM aurait bien débuté un processus d’étude par un cabinet externe pour déterminer l'intérêt que présenterait une relocalisation de La Gaude à Carros, dans la plaine du Var, ou à Sophia-Antipolis. C’est d'ailleurs ce qui a, semble-t-il, mis le feu aux poudres. Selon Jean-Michel Daire, « ce genre d'études est récurrent depuis des années. Peut-être est-elle plus pertinente en 2009/2010. (...) Ce qu'a annoncé Olivier Cheminant lors de la réunion de septembre du comité d'établissement, c'est le lancement d'un appel d'offre pour réaliser cette étude, pas pour un futur transfert ». Toutes cette option reste ouverte, sachant que – précise le délégué CFDT – « Christian Estrosi, maire de Nice et ministre de l'Industrie, pèse de toute son influence pour faire venir les sociétés sur Carros dans la vallée du Var… »

Reste que les déclarations de la CGT ont fait sensation à Nice et à Sophia Antipolis, durement frappés ces derniers mois par les licenciements massifs chez quelques fleurons historiques comme Texas Instruments ou HP, mais aussi par les départs ou fermetures de dizaines d’entreprises. Et l'inquiétude pourrait d’autant plus gagner les rangs des salariés d’IBM que La Gaude a bien failli ne pas se remettre de la fermeture de la division réseau de Big Blue à la fin des années 90. Le site hébergeait alors la R&D mondiale de la division, spécialisée notamment dans les réseaux ATM…

En l’état actuel de nos informations, il semble toutefois que la CGT anticipe beaucoup. Mais la question du rapprochement d’unités dans le sud-est (Marseille, Sophia, La Gaude) semble cependant tarauder la direction d'IBM France, sans que l’on sache encore si La Gaude en fera les frais ou si, au contraire, l'implantation s’offrira une nouvelle jeunesse au détriment des sites de Sophia notamment (où se trouvent les salariés d'une récente acquisition de Big Blue, le Français Ilog).

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close