La protection du terminal domine le marché français du logiciel de sécurité

Selon Gartner, le marché français du logiciel de sécurité pour entreprise a progressé de près de 14 % en 2008, pour atteindre 270,1 M€. La protection du terminal s’est taillée la part du lion, représentant 33 % du marché. Mais la protection des données et la gestion des incidents a connu une forte croissance.

En 2008, selon Gartner, les entreprises françaises ont consacré 89 M€ à la protection de leurs terminaux. Cela représente 33 % de leurs dépenses en logiciels de sécurité. Mais ce segment semble avoir atteint une certaine maturité : sa croissance s’est limitée à 1,4 % l’an passé. Un point que souligne Ruggero Contu, analyste du cabinet Gartner : « une partie de la sécurité du terminal relève de la protection contre les logiciels malveillants. C’est un domaine mature. Mais il continue de bien se porter du fait du besoin de renouveler les licences et les accords de maintenance, et ce malgré un taux de pénétration très élevé. » En outre, ce marché évolue, avec « des suites intégrées complètes qui supplantent peu à peu les produits séparés – antivirus, système de prévention des intrusions, etc. Ces solutions évoluent graduellement vers le contrôle des périphériques et la prévention des fuites de données. »

La protection des données au cœur des investissements

Au final, en 2008, c’est la protection des données et la gestion des incidents qui a enregistré la plus forte croissante : + 20 % sur un an pour les solutions purement logicielles et + 51,1 % pour les solutions proposées sous la forme d’appliances. Pour Ruggero Contu, la protection des données « est l’une des priorités les plus élevées en France. » Une situation à laquelle la réglementation hexagonale forte sur la protection des données personnelles et les responsabilités associées n’est pas étrangère.

capture cran 2009 09

Mais les chiffres du cabinet Gartner pour le marché français du logiciel de sécurité en 2008 révèlent aussi l’importance de la protection des accès Web, un marché de près de 40 M€ qui enregistre une forte croissance : + 20 % en 2008 pour les solutions purement logicielles, et + 23,3 % pour les appliances. Selon les spécialistes du secteur, les menaces diffusées par le Web sont d’ailleurs devenues légion.

Mais Ruggero Contu relève une transformation, en cours, du marché du logiciel de sécurité, que les chiffres seuls n’indiquent pas : la progression du modèle SaaS appliqué à ce marché. Ed Maguire, ancien directeur chez Merrill Lynch Technology Investment Banking et fondateur de la société de conseil en investissement MAGNet Strategies, avait observé ce phénomène, en mai dernier, lors de la conférence RSA. Pour Ruggero Contu, c’est tout simplement une évidence, en temps de crise : « cela permet de distribuer le coût du logiciel, dans le temps. Et cela permet aussi de simplifier et d’accélérer l’intégration et la mise à jour des solutions. » Ce n’est donc pas un hasard si, fin juillet dernier, McAfee a racheté MX Logic renforcer le positionnement de son offre de sécurité en SaaS.

Pour approfondir sur Authentification et signature électronique

Close