Le ralliement de Symbian fait pencher les OS mobiles vers l'Open Source

Selon Juniper Research, l'ouverture à l'Open Source de Symbian constitue une étape clef pour le marché des OS mobile, qui penche de plus en plus dans le camp du logiciel libre. Un mouvement qu'encouragent les développeurs, qui y voient un canal plus ouvert pour distribuer leurs applications.

En matière d'innovation et de parts de marché sur le segment des OS mobiles, il faudra compter sur l'Open Source. C'est ce que révèle un livre blanc de Juniper Research (intitulé Open Source OS – The future for mobile ?) qui prédit un avenir radieux au mouvement libre dans la téléphonie mobile.

Selon le cabinet, l'Open Source sera l'un des vecteurs principaux de l'innovation dans les années à venir par sa capacité, d'abord à conquérir le marché, puis à y entrainer une somme importante de développeurs acquis à la cause du libre. Et Juniper avance les chiffres. Selon lui, le nombre de smartphones équipés d'un OS Open Source disponibles sur le marché passera de 106 millions en 2009 à 223 millions en 2014.

opensourcejpg


Une forte croissance – un doublement du nombre de terminaux concernés – de l'Open Source dans la téléphonie justifiée par l'arrivée, bien que progressive, de Symbian sur la branche libre.  « L'annonce de juin 2008, celle du rachat de Symbian par Nokia et de la transition de l'OS vers l'Open Source, a changé l'équilibre du marché. De moins de 10 %, le nombre de terminaux embarquant un OS Open Source a dépassé les 60 % », explique le cabinet. Et d'ajouter : « L'impact immédiat a été de réévaluer la validité de l'Open Source à délivrer un OS ». En clair, le modèle est bien crédible sur ce segment de la mobilité, n'en déplaise à Apple (avec l'iPhone), à Microsoft (avec Windows Mobile) ou encore RIM (avec le BlackBerry).

LiMo et Android pour renforcer le camp de l'Open Source

Symbian, mais également LiMo et Android, deux autres projets d'OS Open Source - le premier développé par la fondation du même nom (et poussé notamment par WindRiver) et le second par Google - se partageront alors le marché. En 2008, Symbian, n°1 du secteur comptait 52,4 % de marché, RIM 16,6 %, Windows Mobile 11,8 %, iPhone 8,2 % et Linux 8,1 %. Notons qu'à l'époque, Android n'était pas disponible. Signalons toutefois que, au second trimestre 2009, la part de marché de Symbian était tombée à 45 %, un recul dont ont bénéficié tant RIM que Apple.

Reste que cette croissance du nombre de terminaux Open Source devrait être suivie par celle du nombre de développeurs, ces derniers y voyant un important canal de distribution pour leurs applications, dopé par les AppStore. Restera alors à départager les communautés internes à l'Open Source, qui pourraient bien se mener une guerre sans merci pour conquérir les parts de marché, et cannibaliser la communauté du voisin.

A lire aussi :

Android et iPhone, plates-formes mobiles chouchous de l'Open Source

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close