L'argent n'a pas d'OS / RIM n°1 / EPEAT international / Le carburant de Linux / FriendFeed en vidéo

Investissements et mobiles : l'argent n'a pas d'OS (chubbybrain) Les actionnaires des sociétés de développement d'applications mobiles préfèrent créer des applications multi-OS que de se limiter à une plateforme.

Investissements et mobiles : l'argent n'a pas d'OS (chubbybrain)

Les actionnaires des sociétés de développement d'applications mobiles préfèrent créer des applications multi-OS que de se limiter à une plateforme. Iphone, Symbian, Android, Windows, peu importe du moment que l'investissement ait son sacro-saint ROI.

RIM, n°1 des entreprises à croissance rapide (CNN)

24 sociétés IT classées dans le top 100 des groupes ayant la plus progression la plus solide, selon le classement établi par Fortune pour 2008. Et surtout RIM, le créateur du Blackberry, sacré vainqueur toute catégorie. Un bel élan de positivisme en temps de climat économique morose.

EPEAT s'ouvre au monde (Cleantechrepublic)

Nous sommes ravi d'apprendre que l'éco-label américain EPEAT s'internationalise et débarque ainsi en France. À l'heure où le GreenIT se débat pour trouver des mesures consensuelles et des projets références, un standard nepeut que faire du bien au secteur. Et infléchir le comportement d'entreprises pointées du doigt par Greenpeace.

Le carburant de Linux (News.com)

Matt Asay dresse un tableau de Linux en 2009. Et force est de constater que la communauté va grandissante, que les cycles de développement demeurent assurés … et que les principaux contributeurs sont des sociétés commerciales de l'Open Source (à 70 %). Si cela met le doigt sur une mutation de la structure même de la communauté, il convient aussi de dire que ça rassure les utilisateurs.

Vidéo : pdg de FriendFeed (TechCrunch)

TechCrunch publie une vidéo dans laquelle notre confrère tente de soutirer des informations au Pdg de FriendFeed, Paul BuchHeit, suite au rachat de sa société par Facebook le 11 août. Le moins qu'on puisse dire, c'est que le secret reste de mise dans le web 2.0, malgré les airs très décontractés que ses acteurs tentent de se donner.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close